/news/health
Navigation

Les aînés auront enfin un peu de liberté

Coup d'oeil sur cet article

Le déconfinement des aînés débute lundi partout au Québec et les rendez-vous ne seront plus requis pour visiter ses proches en résidences, même si les consignes continueront de varier selon les différentes zones. 

• À lire aussi: Milieux de vie pour aînés: confusion sur la levée de l’obligation de porter le masque

• À lire aussi: Série d’assouplissements pour les résidences pour aînés

• À lire aussi: Explosion des coûts: l’opposition veut une enquête sur les maisons des aînés

• À lire aussi: Jusqu’à 1 M$ par chambre: des maisons des aînés qui vont coûter une vraie fortune

Neuf personnes pourront ainsi visiter un proche en même temps en zone verte quand, en zone jaune, les membres d’une même maison pourront se trouver à l'intérieur d'une chambre. Pour la zone orange, plus d'une personne par jour pourra maintenant visiter un proche aîné.

Et la reprise de plusieurs activités de loisirs, comme le bingo et la pétanque, fait des heureux.

«Nos résidents sont très contents de la belle nouvelle», a indiqué Sylvie Lapointe, directrice de la résidence Manoir de l’Eau Vive à Cookshire-Eaton, en Estrie.

Malgré le court délai, les résidences pour aînés sont prêtes à retrouver une vie presque normale.

«C’est rare qu’on nous annonce ça longtemps d’avance, donc on est rendus des professionnels pour se revirer de bord sur un dix cents», a rigolé le président du groupe de résidences La Renaissance, Vincent Fauteux.

Si les différentes mesures selon les zones peuvent prêter à confusion, c’est l’ampleur du déconfinement qui inquiète le plus.

«On a reçu nos deuxièmes doses de vaccin, mais je trouve ça rapide», a mentionné Sylvie Lapointe.

Les principaux intéressés se réjouissent toutefois d’avoir enfin un peu plus de liberté. Voir leurs proches a énormément manqué aux aînés, certains d’entre eux n’avaient pas vu leur famille depuis plus de 15 mois.

«On leur parle par message, mais ce n’est pas comme les serrer dans nos bras», a souligné une dame de Sherbrooke.

Les contacts entre résidents feront aussi du bien aux personnes âgées qui ne voyaient presque plus leurs voisins. Partager des repas en leur compagnie et s’adonner à des loisirs laissera la chance aux aînés de respirer un peu.