/news/coronavirus
Navigation

Vaccination à Québec: les adolescents répondent en masse à l’appel

Coup d'oeil sur cet article

Le cap des 75 % d’ados vaccinés d’une première dose ou ayant pris leur rendez-vous sera atteint dès ce week-end dans la grande région de Québec, avant même le début de l’opération dans les écoles.

• À lire aussi: Vaccination chez les jeunes: des scientifiques tirent la sonnette d’alarme

• À lire aussi: Vaccin de Pfizer: au moins deux millions de doses par semaine jusqu’à la fin août

• À lire aussi: COVID-19: toujours moins de 50 nouveaux cas dans la grande région de Québec

« C’est imminent, il ne reste que 329 rendez-vous à prendre pour atteindre l’objectif. On est présentement à 74 %. Dès [aujourd’hui], ça devrait être réglé. C’est vraiment une bonne nouvelle ! » souligne Mélanie Otis, porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Les parents devaient inscrire leur enfant sur le portail de ClicSanté avant l’opération de vaccination qui aura des allures de sortie scolaire en début de semaine. 

Et ils ne se sont pas fait prier.

C’est en raison de ces rendez-vous que l’objectif est presque atteint, même si actuellement, seulement 24 % des jeunes de 12 à 17 ans de la région ont reçu une première dose.

Semblable au sud du fleuve

Le constat est le même du côté de Chaudière-Appalaches. Déjà, environ 73 % des personnes de ce groupe d’âge ont répondu à l’appel. 

Tout comme à Québec, on estime que le chiffre magique sera atteint au tournant de la fin de semaine.

D’un côté ou de l’autre du fleuve, ce qui semble un peu plus difficile, c’est de convaincre les jeunes adultes de participer à l’effort de guerre. 

Les adultes de 18 à 34 ans sont actuellement les seuls à ne pas avoir encore atteint la cible.

Dans la Capitale-Nationale, on parle de 69 % d’adhésion, contre 67 % du côté de Chaudière-Appalaches. 

« Il y a un défi avec ce groupe-là. C’est difficile d’expliquer pourquoi ils sont plus hésitants », lance Marie-Ève Tanguay, directrice de la vaccination au CISSS de Chaudière-Appalaches.

« Mais on tente de les rejoindre différemment. Notamment avec du sans rendez--vous, mais aussi avec des cliniques mobiles qui seront déployées au cours de l’été », poursuit-elle.

L’organisation a aussi remarqué une adhésion un peu moins importante dans les alentours de Saint-Côme-Linière, en Beauce. Un centre de vaccination a donc été ouvert dans la municipalité jeudi et vendredi pour mieux rejoindre cette population.

Bilans positifs 

La situation épidémiologique dans la grande région de Québec poursuit quant à elle sa courbe descendante. On fait état de 43 nouvelles infections, portant à six le nombre de journées consécutives sous la barre des 50 cas accumulés des deux côtés du fleuve.

À Québec, seulement neuf cas de plus ont été rapportés en 24 heures et on compte une hospitalisation de moins. Le taux de propagation est de 18,9 par 100 000 habitants. En Chaudière-Appalaches, 34 nouveaux cas ont été enregistrés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.