/news/provincial
Navigation

Accessibilité universelle: la Ville de Québec présente son deuxième plan d’action

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec mettra de l’avant durant les trois prochaines années 142 mesures visant à assurer l’accessibilité universelle à ses services et équipements.

• À lire aussi: Pistes cyclables: encore plusieurs voies dangereuses

La Ville faisait lundi matin le bilan de son tout premier plan d’action 2017-2020 en matière d’accessibilité universelle et lançait par le fait même un nouveau plan d’action pour l’horizon de 2021 à 2024.

Dans les trois dernières années, l’administration municipale s’était mise au défi de réaliser 106 actions, dont 84 % ont finalement été concrétisées.

Par exemple, le temps de traverse a été augmenté à plus de 11 intersections et il y a eu installation de 34 nouveaux signaux sonores. De plus, 332 nouveaux logements communautaires et accessibles ont été livrés.

Également, 6405 personnes aînées ont été rencontrées par des policiers et des étudiants, ce qui a permis de signaler 105 incidents et d’ouvrir 31 dossiers en matière de maltraitance.

La pandémie a toutefois freiné l’élan de la Ville, avec la fermeture forcée de certaines installations et en rendant plus difficile la visite aux personnes âgées.

Grands défis

Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable de l’accessibilité universelle, a reconnu en conférence de presse qu’il y a «encore énormément de défis» en matière d’accessibilité.

On estime que pas moins d’un résident sur quatre à Québec vit avec une forme ou une autre d’incapacité, une proportion relativement élevée qui s’explique entre autres par une population vieillissante.

Les limitations peuvent être de nature visuelle, auditive, motrice, cognitive, temporaire, permanente ou situationnelle. Dans la majorité des cas, elles sont invisibles.

La Ville s’est heurtée à quelques difficultés en voulant ajouter des rampes dans le plus grand nombre de piscines municipales. Cet ajout s’est avéré inutile à certains endroits où les vestiaires n’étaient pas accessibles, privant d’emblée les personnes limitées physiquement. Ainsi, 19 piscines seront dotées d’équipements supplémentaires.

L’instauration de rues piétonnes au centre-ville présente aussi des problématiques insoupçonnées, car elles imposent un nouveau parcours aux personnes vivant avec une déficience visuelle. Des marches exploratoires avec des personnes handicapées seront organisées pour mieux saisir les enjeux.

«Il faut toujours garder le réflexe et continuer à le développer dans toute l’administration», plaide Mme Villeneuve.

17 millions $

La Ville investira près de 17 millions $ dans l’application de son deuxième plan d’action couvrant les trois prochaines années. Cette fois, 142 mesures, dont plusieurs s’inscrivent dans la continuité, seront mises de l’avant.

Pour la première fois, les enjeux d’accessibilité des familles avec enfants de 0 à 5 ans sont intégrés à la politique. On vise, par exemple, à doter plus de bâtiments municipaux de tables à langer aussi bien dans les salles de bain des femmes que des hommes.

Un «conseil des partenaires» est aussi mis en place et permettra de consulter des représentants d’organismes en contact avec les clientèles.

La Ville entend poursuivre l’instauration de logements sociaux accessibles et encourager la création de logements bigénérationnels, sensibiliser les commerces en matière d’accessibilité, ou encore mettre en place des projets pilotes hivernaux communautaires.

Une collaboration est également envisagée avec le Service de transport adapté de la Capitale (STAC) afin d’évaluer l’offre de déplacement sécuritaire des femmes en situation de handicap subissant de la violence conjugale vers des milieux d’hébergement sécuritaires.

En chiffres   

  • Plus de 131 235 personnes vivent avec une incapacité à Québec    
  • On dénombre plus de 26 435 enfants âgés de 0 à 4 ans    
  • On prévoit que 26 % de la population sera âgée de 65 ans et plus en 2026 (elle était de 20,6 % en 2016)        

Source : Plan d’action de la Ville de Québec en matière d’accessibilité universelle

À VOIR AUSSI