/finance
Navigation

Dépendance au jeu: la pandémie a créé un iceberg

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture des casinos et des salons de jeux a contribué à faire de la dépendance au jeu un iceberg, dont le jeu en ligne serait la partie immergée, selon des intervenants en dépendances au Bas-Saint-Laurent. 

Le Centre de prévention et de traitement des dépendances de la région a observé une diminution des demandes d’aide de la part des joueurs compulsifs. «Au printemps 2020, avec le début de la pandémie, les demandes ont baissé, mais quand elles ont repris à l'automne, ça repris de façon fulgurante pour les demandes en lien avec l'alcool, la drogue, mais pas pour le jeu, alors qu'on sait que la problématique est encore très présente», a indiqué Stéphane Picard, directeur du Centre de prévention et de traitement des dépendances La Montée, de la municipalité de Rivière-Ouelle.

Au cours de l’année qui a précédé la pandémie, le Centre a accueilli un nombre record de joueurs compulsifs en séjour, soit près d'une vingtaine. Entre avril 2020 et mars 2021, le Centre en a accueilli que deux. «Ce qu'on peut présumer c'est que ces gens-là sont encore en train de jouer et qu'ils sont isolés», a souligné Véronique Dionne, coordonnatrice clinique du Centre la Montée.

Alors que les activités de Loto-Québec ont été fortement affectées par la pandémie, la société d'État a tout de même observé une hausse de plus de 171% de ses ventes de jeux en ligne. Ils ont été nombreux à s’être tournés vers lotoquebec.com durant la fermeture des casinos et des salons de jeux. Ils sont aussi nombreux à avoir «conservé cette habitude, mentionne le rapport annuel de Loto-Québec. 

Des habitudes dangereuses

Au Centre la Montée, les intervenants sont inquiets de voir les joueurs migrer vers des sites illégaux. 

«Souvent quand on accueille des joueurs on réalise qu'après quelques mois de jeu en ligne sur Loto-Québec, les joueurs migrent vers d'autres casinos, qui n'ont pas d'éthique, de limites, ils sont beaucoup plus agressifs que Loto-Québec, plus attractifs et donc les conséquences sont plus lourdes», a expliqué M. Picard. 

L'endettement excessif, la détresse, l'isolement font partie des conséquences lourdes engendrées par le jeu en ligne. «Ça fait en sorte que nos gens sont plus vulnérables et accumulent des conséquences plus lourdes sur les plans de la santé physique, psychologique, au niveau du travail aussi», a expliqué Mme Dionne.

Puisque La Montée est la seule ressource du Bas-Saint-Laurent à accueillir des joueurs compulsifs, les personnes qui ont cette problématique y sont accueillies en priorité.

«On peut aussi soutenir occasionnellement ceux qui se questionnent sur leurs habitudes de jeu», a rappelé Mme Dionne. 

Au cours de l'exercice financier 2020-2021, les casinos et les salons de jeux de Loto-Québec ont été fermés pendant environ neuf mois. Les casinos terrestres ont perdu 90% de leurs revenus entre avril 2020 et mars 2021 alors que les casinos en ligne ont vu leurs revenus augmenter de 153,4%.

Même phénomène pour les jeux de loterie en ligne dont les revenus ont bondi de 214%.

«Loto-Québec a déployé des publicités visant à faire connaître son offre de jeu et à dire à notre clientèle que lotoquebec.com est un site légal et sécuritaire, disposant de mesures de jeu responsable[...]», a souligné par courriel Renaud Dugas, conseiller senior aux affaires publiques chez Loto-Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.