/news/coronavirus
Navigation

Zone jaune: un nouveau souffle pour les entrepreneurs

Coup d'oeil sur cet article

Après trois mois en zone orange, la Mauricie et le Centre-du-Québec ont basculé lundi au palier préalerte, soit le jaune, un changement qui donne un nouveau souffle et qui permettra une meilleure rentabilité à de nombreux entrepreneurs. 

• À lire aussi: Des assouplissements trop hâtifs, selon un expert

• À lire aussi: Le rouge disparaît de la carte au Québec: voici les assouplissements qui entrent en vigueur

• À lire aussi: Déconfinement: c’est enfin le tour des restaurateurs de Montréal

«La semaine passée, on a servi environ 54 dîners et là on est rendus à 87, donc c'est une bonne augmentation. On dirait que le changement en zone jaune a donné confiance aux gens de revenir nous voir et on attendait ça avec impatience», a lancé Kevin Précourt, gérant du Normandin Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières.

La zone jaune permet notamment l'ouverture des bars et la possibilité aux occupants de deux résidences privées de s'attabler ensemble dans un restaurant; de plus, la distance entre les clients des cinémas et salles de spectacles passe de deux mètres à 1,5 mètre.

«C'est un grand soulagement pour tout le monde, le passage au jaune. Depuis quelques semaines on était à 20% de notre capacité d'accueil. C'était complètement impossible pour nous d'être rentable. Nous sommes restés ouverts malgré tout, mais à partir de maintenant elle passe de 20% à 50%, c'est très bien! Puis, autre changement qui était demandé, c'est le port du masque. Il pourra maintenant être retiré lorsque le client est assis à son siège», a expliqué le copropriétaire du Cinéma Le Tapis Rouge, à Trois-Rivières, Joël Côté.

Mesures encore trop strictes?

Certains entrepreneurs souhaitent d'autres assouplissements, considérant qu’il devient difficile de justifier les mesures actuelles avec la baisse quotidienne des nouveaux cas de COVID-19 et la progression de la vaccination.

«Il faut se rappeler que le 15 juin dernier, on avait des tables de 10 personnes, trois familles. Puis là les gens sont vaccinés, il y a beaucoup moins de cas, mais c'est beaucoup plus restrictif. Sans parler du gros enjeu cette année... La main-d'œuvre! Je n'ai jamais vu ça en carrière. Sans ce problème, on aurait ouvert nos portes une semaine plus tôt puis encore aujourd'hui on cherche des employés. On convoque des gens en entrevue et ils ne se présentent pas», a déploré le propriétaire du Chic Shack, Simon Piché.

Ouverture des centres d'amusement

À l’extérieur comme à l’intérieur, les activités de sport et de loisir sont dorénavant permises dans des lieux publics pour les personnes en groupe d’un maximum de 12 personnes de résidences différentes.

Et les propriétaires des trois centres d'amusement RécréOFUN du Québec espèrent pouvoir ouvrir leurs portes dès le 14 juin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.