/news/green
Navigation

La saison des feux moussée par la canicule

On en compte déjà 126 de plus que la moyenne des 10 dernières années à pareille date

La saison des feux moussée par la canicule
Capture d'écran CIMT-CHAU

Coup d'oeil sur cet article

La canicule qui frappe le Québec depuis lundi, battant plusieurs records de chaleur, a généré plus d'une quinzaine de feux de forêt dans la province, totalisant plus de 608 hectares brûlés.

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean seulement, cinq incendies de forêt ont éclaté depuis lundi. Le plus important d’entre eux, situé dans les monts Valin, est considéré comme étant hors de contrôle et il a ravagé pour l’instant 280 hectares de forêts.

Les équipes de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) sont actuellement à établir un plan d’action pour affronter le brasier.

Un autre incendie important a éclaté dans le secteur de La Doré est actuellement contenu, après s’être répandu sur 150 hectares. Cinq avions-citernes y ont été déployés lundi et une soixantaine de pompiers sont toujours à l’œuvre pour éviter qu’il ne reprenne de la vigueur. 

«La pluie qui était attendue ce matin n’est pas arrivée, ce qui pourrait générer d’autres feux étant donné que le danger est considéré comme extrême dans la région puisque c’est très sec», indique Josée Poitras, de la SOPFEU.

Quatre maisons brûlées

Du côté du Bas-Saint-Laurent, à Saint-Denis-De la Bouteillerie, dans le Kamouraska, un feu de broussaille a rapidement pris de l’ampleur et a nécessité l’intervention de tous les services incendies de la région.  

La saison des feux moussée par la canicule
Capture d'écran CIMT-CHAU

Au total, 60 pompiers provenant de 8 municipalités différentes ainsi que deux avions-citernes et cinq sapeurs forestiers de la SOPFEU ont mis la main à la pâte. 

Les flammes ont pris naissance vers 15h, lundi, dans un secteur boisé du chemin de la Grève Est et se sont propagées rapidement, détruisant quatre maisons au passage. Heureusement, tous les occupants ont été évacués à temps.

La saison des feux moussée par la canicule
Capture d'écran CIMT-CHAU

D’après le directeur des incendies du Kamouraska-Ouest, Christian Gagnon, les vents violents et la chaleur extrême ont donné de la vigueur au feu, qui pourrait être de cause humaine.

Ce dernier est maintenant considéré comme étant contenu, avec un combat qui a duré toute la nuit.

Records de chaleur

Depuis lundi, une quinzaine d’incendies ont pris naissance dans la «zone intensive» du Québec et étaient encore en activité mardi. Les records de chaleurs de la veille dans plusieurs régions y sont pour quelque chose, affirme la SOPFEU.

À l’aéroport de Bagotville, au Saguenay, le record de 31,1°C établi en 1976 pour un 7 juin a été fracassé avec un étouffant 35°C au thermomètre. Les 34°C et 33,5°C recensés à Jonquière et Roberval sont également des sommets pour cette journée.

Même chose au Kamouraska, qui a établi une nouvelle marque de 32,7°C, la plus haute pour cette date depuis les débuts de prélèvement de cette donnée en 1996. 

Au moment d'écrire ces lignes, 312 incendies avaient ravagé les forêts du Québec depuis le début de l'année, soit 126 de plus que la moyenne des 10 dernières années à pareille date.  

À VOIR AUSSI