/finance
Navigation

Le Canadien profite à l’économie montréalaise

Coup d'oeil sur cet article

Les retombées ne seront pas aussi grandioses que par le passé, mais les succès du Canadien en séries éliminatoires de la coupe Stanley ne font pas que redonner vie au centre-ville de Montréal, elle insuffle un vent nouveau pour les commerçants.

• À lire aussi: Un sommet en quatre ans

• À lire aussi: Le discours des vétérans a tout changé

Selon des données publiées en 2014, derniers succès du Tricolore en éliminatoires, chaque match en série pour la ville hôtesse pouvait générer des retombées d’environ 3 millions $, selon des économistes.

«C’est clair que c’est toujours bon pour une ville d’avoir des équipes sportives qui performent bien. [...] Les gens dépensent des sommes qu’ils n’auraient pas dépensées», a expliqué mardi en entrevue à LCN Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM.

Et même si les retombées seront moindres cette année en raison des restrictions sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19, l’euphorie engendrée par les performances arrive à point pour ramener les gens au centre-ville.

«Tout le monde se casse la tête pour savoir comment on ramène les gens au centre-ville... Comment on fait en sorte que les gens réalisent que c’est sécuritaire? Mais surtout que c’est agréable et que le centre-ville s’embellit», a noté M. Leblanc.

Si le cœur est déjà à la fête, la communauté des affaires se réjouit encore plus du fait que Montréal passera au palier jaune dès lundi.

«Tout le monde veut que ça aille dans la bonne direction. Prenez les restaurateurs en premier, ça va faire une différence. [...] Jusqu’ici, c’était très limité ce qu’on pouvait faire comme développement d’affaires. Du point de vue de Montréal, c’est excellent!» a indiqué Michel Leblanc.

Le retour progressif des travailleurs au centre-ville et éventuellement des touristes profitera certes aussi à l’économie de la métropole.