/sports/hockey/canadiens
Navigation

La fièvre des séries atteint Guillaume Latendresse

La fièvre des séries atteint Guillaume Latendresse
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA SPORTS / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Si en 2008, il y a eu la cravate chanceuse de l’entraîneur-chef Guy Carbonneau, certains partisans du Canadien de Montréal attribuent maintenant les récents succès du Tricolore en séries éliminatoires à la fameuse danse de Guillaume Latendresse. 

L’ancien joueur de la Ligue nationale de hockey, maintenant analyste pour le réseau TVA Sports, a effectivement enflammé le web depuis une dizaine de jours avec ses populaires steppettes.

La danse, dont les mouvements ont été décrits par son fidèle complice Maxim Lapierre, avec qui il forme le duo du balado «La Poche Bleue», est même devenu un rituel d’avant-match chez plusieurs amateurs. En 10 secondes maximum, les courageux y vont donc de la série suivante: le pivot, le gardien sur le café, l’arrosage, le sprint, le skieur et le salut.

La fièvre des séries atteint Guillaume Latendresse
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA SPORTS / AGENCE QMI

En plus des partisans, qui partagent leurs vidéos sur les réseaux sociaux, il y a aussi Ami-Ral, la mascotte de l’Armada de Blainville-Boisbriand, qui s’est notamment prêté au jeu.

La danse de Latendresse, qui a été exécutée dès le sixième match du premier tour des séries contre les Maple Leafs, a aidé le Canadien, pourrait-on croire, à éviter l’élimination contre Toronto. Mieux encore, c’est un balayage face aux Jets de Winnipeg qui a suivi.

La fièvre des séries atteint Guillaume Latendresse
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA SPORTS / AGENCE QMI

Roy et Tremblay: les responsables?

En pleine fièvre des séries, les théories sont toujours nombreuses pour expliquer les succès d’une équipe, particulièrement à Montréal.

Outre les danses de Latendresse, il est avancé que la chicane réglée entre l’ex-gardien Patrick Roy et son ancien entraîneur Mario Tremblay, par le biais d’une publicité de l’entreprise UBER EATS, aurait conjuré le mauvais sort sur le club montréalais. Depuis le lancement de la promotion, le Canadien a effectivement battu trois fois les Leafs avant de balayer les Jets.

Peu importe les croyances, il est à souhaiter pour les partisans que les théories continueront de fonctionner. À propos, en 2008, la cravate de «Carbo», portée une première fois lors de la qualification du CH pour les séries, avait porté chance en première ronde contre les Bruins de Boston. Le parcours du Canadien s’était toutefois arrêté au deuxième tour, cette année-là, contre les Flyers de Philadelphie.