/news/society
Navigation

Montréal va recruter un commissaire de la langue française

hôtel de ville de Montréal
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Montréal va se doter d’un commissaire de la langue française, a annoncé la Ville mercredi matin, en marge de l’adoption de son plan d’action en matière de valorisation de la langue française, présenté pour la première fois en mars dernier.

Le commissaire relèvera de la direction générale de la Ville et aura pour mandat d’assurer la mise en œuvre des 24 mesures prévues dans le plan d’action.

«Ça montre le sérieux et l’importance qu’on accorde à la langue française, qui se veut notre liant, que nous souhaitons toujours mettre davantage de l’avant», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, au cours de la réunion du comité exécutif.

La personne engagée sera chargée de la mise sur pied d’un comité aviseur, dont le mandat sera notamment de suivre l’état d’avancement du plan d’action. Le comité devrait également fournir un bilan annuel des mesures mises en place.

Pour Mme Plante, le plan d’action de la Ville et l’embauche d’un commissaire complètent le travail fait par le gouvernement avec sa refonte de la loi 101, mais en agissant plus localement.

«La commissaire aura beaucoup de liberté et une capacité d’action très importante», a-t-elle ajouté.

Le processus d’embauche devrait débuter sous peu.

Par ailleurs, l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro n’a toujours pas reçu son certificat de conformité de l’Office québécois de la langue française démontrant qu’il répond aux exigences de la Charte de la langue française.

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx au micro de Richard Martineau sur QUB radio: