/news/provincial
Navigation

Ancien quartier militaire: un parc urbain au cœur de Sainte-Foy proposé

Ancien quartier militaire: un parc urbain au cœur de Sainte-Foy proposé
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil de quartier de la Cité-Universitaire propose de transformer une partie de l’ancien quartier militaire, situé derrière les centres commerciaux de Sainte-Foy, en un parc urbain, bien que ce territoire fasse l’objet de revendications de la nation huronne-wendate.

Dans une lettre qu’il a fait parvenir aux autorités fédérales et municipales, le conseil de quartier juge primordial de conserver un espace vert au cœur de Sainte-Foy, où se multiplie le développement de complexes immobiliers.  

En 2018, la démolition des bâtiments qui avaient été aménagés après la Seconde Guerre mondiale pour loger des militaires a révélé un site de près de 12 hectares au potentiel unique, selon le président du conseil de quartier, Mathieu Trépanier.  

«Ce secteur-là est précieux. D’abord par sa localisation, qui est exceptionnelle. C’est un espace qui est déjà vert et, avec la pression immobilière dans Sainte-Foy, on comprend qu’il y a un intérêt pour le développer», a dit M. Trépanier. 

«Ce qu’on suggère, c’est le maintien du boisé Saint-Denys et de créer un parc urbain avec la portion centrale des terrains», a-t-il ajouté.  

À cette vision viendrait se greffer le développement de logements sociaux pour le tiers de la superficie. 

«Cela permettrait d’avoir de la mixité sociale dans le quartier, car on sait que la valeur des propriétés dans le secteur est quand même élevée.» 

«Dans les assemblées que nous avons eues au conseil de quartier, nous n’avons pas eu de réticence de penser que les habitations à construire sur le site pourraient devenir des habitations pour la communauté huronne-wendate. Il y a peut-être le contexte de la réconciliation qui aide et c’est tant mieux», a poursuivi le président du conseil. 

«On n’a pas d’opposition en tant que telle par rapport à une revendication des Hurons. On n’embarque pas dans le débat historique. Honnêtement, on n’est pas qualifiés pour échanger sur ces questions-là. Nous, on s’intéresse aux usages du terrain. C’est ça qui nous préoccupe.» 

La proposition du conseil de quartier se décline en trois axes et comprend une vision où les usages des terrains excédentaires seraient partagés en parts égales entre la préservation du boisé Saint-Denys, la création d’un parc urbain et une densification inclusive.  

«Il faut considérer l’avenir de ce secteur avec une vision à long terme, comme ce fut le cas lorsqu’on a développé, dans les dernières années, le parc Jean-Paul-L'Allier dans Saint-Roch ou la promenade Samuel-De Champlain», mentionne Pierre-Armand Lalonde, citoyen du quartier qui a lancé le groupe Facebook «Sauvons le dernier espace vert du plateau de Sainte-Foy».