/sports/baseball
Navigation

Des invités surprises à la fête

Les Giants et les Mets surprennent depuis le début de la saison

BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-FRANCISCO-GIANTS-V-TEXAS-RANGERS
Photo AFP Brandon Crawford a inscrit son nom dans le livre des records des Giants de San Francisco, mardi soir, après avoir disputé 1323 parties au poste d’arrêt-court. Il a accepté les félicitations de son coéquipier Donovan Solano.

Coup d'oeil sur cet article

La saison du baseball majeur est bien amorcée. Les formations ont disputé une soixantaine de matchs. Même s’il est encore tôt pour faire des prédictions sur l’issue des classements, on remarque une certaine tendance qui est en train de s’établir. 

À mon avis, il y a deux belles surprises : les Giants de San Francisco et les Mets de New York.

Je me souviens encore des prévisions au début de la saison. Dans la section Ouest, les observateurs ne parlaient que des Dodgers de Los Angeles et des Padres de San Diego. On parlait d’une lutte à deux équipes qui s’étaient armées pour la guerre durant la saison morte. 

Ce qu’on disait des Giants ? Ils ont plusieurs vétérans au sein de leur équipe, mais ils n’avaient pas la force de frappe de leurs rivaux. 

Toutefois, ils ont décidé de jouer les trouble-fête. Lorsqu’on regarde leur formation, ils n’ont pas de gros noms. Pas de joueurs avec un contrat de 300 M$. 

La résurrection de Crawford

Cependant, il y a un joueur qui sort du lot : Brandon Crawford.

L’arrêt-court domine toutes les catégories offensives de l’équipe sauf celle pour les buts volés. Il affichait une moyenne de ,262 avec 14 circuits et 41 points produits avant son match de jeudi. 

Au rythme où il est parti, le vétéran de 34 ans pourrait connaître sa meilleure saison en carrière. Il n’a jamais produit plus de 84 points au cours d’une saison, une marque qu’il a réalisée lors des saisons 2015 et 2016. On verra s’il pourra poursuivre dans la même veine. 

Pour le reste, on parle vraiment d’un effort collectif. Ils sont 17es dans les majeures pour la moyenne au bâton (,234). Par contre, ils sont premiers pour les circuits (90) et cinquièmes pour les points produits (280) et sixièmes pour les points marqués (296). 

Au monticule, les lanceurs font le travail. Ils possèdent la cinquième meilleure moyenne de points mérités à 3,28. Il y a deux noms à retenir : Kevin Gausman chez les partants et Jake McGee dans l’enclos de relève. À moins d’une surprise, ils seront au prochain match des étoiles. 

Les Mets se démarquent

Pendant ce temps, dans la section Est de la Nationale, les Mets représentent aussi une surprise alors qu’on s’attendait à une domination des Braves d’Atlanta. 

Plusieurs d’entre vous vont penser que c’est normal qu’ils soient au premier rang. Par contre, il n’y a jamais rien de facile pour eux, même s’ils comptent sur la présence de plusieurs joueurs étoiles dans leurs rangs. 

Si les hommes de Luis Rojas sont capables de gagner des matchs sur une base régulière, ils peuvent remercier leurs partants. Certes, ils profitent des excellentes performances de
Jacob deGrom. 

Par contre, il est bien entouré avec Marcus Stroman et Taijuan Walker. En plus d’avoir chacun cinq victoires, ils ont une moyenne de points mérités respective de 2,41 et de 2,07. 

Au bâton, Pete Alonso est encore le chef de file même s’il a fait un séjour sur la liste des blessés. Il a un peu de support de James McCann et de Dominic Smith. 

La bonne nouvelle ? Francisco Lindor et Jeff McNeil n’ont pas encore atteint leur rythme de croisière. Leur contribution sera cruciale lors des prochains mois. 

Encore du chemin à faire 

Les Giants et les Mets connaissent de bons débuts de saisons. C’est digne de mention. Par contre, on ne sait pas s’ils seront en mesure de maintenir la cadence jusqu’à la fin de la saison. 

Plusieurs facteurs pourraient changer la donne dans les prochaines semaines. Une blessure à un joueur-clé, une série de défaites ou un incident à l’interne peut faire basculer ce qui s’annonçait comme une campagne intéressante. 

S’ils continuent de jouer du bon baseball, les Giants et les Mets auront besoin de renfort à certaines positions précises. Chaque chose en son temps. 

En attendant, ce sont deux formations qui seront à surveiller dans les prochaines semaines.  

À surveiller 

BLAKE SNELL C. JACOB DEGROM

BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-FRANCISCO-GIANTS-V-TEXAS-RANGERS
Photos d'archives, AFP
  • Vendredi soir, 19 h 10   

Jacob deGrom, c’est Jacob deGrom. Les puissants frappeurs des Padres pourraient avoir une longue soirée à la plaque. Le droitier est le meilleur lanceur du baseball majeur depuis quelques saisons et il ne ralentit pas. On pourrait avoir droit à une autre solide performance de sa part. Il affronte le gaucher Blake Snell. Même si l’ancien des Rays déçoit depuis le début de la campagne, il demeure un lanceur qui est capable de tenir tête aux cogneurs des Mets. 

GIANTS C. NATIONALS

  • Vendredi soir, 19 h 05   

Les Giants continuent de rouler à un rythme d’enfer dans la section Ouest. Ils sont en tête depuis quelques semaines. S’ils sont dans cette position, ils peuvent remercier le lanceur Kevin Gausman (7-0) qui connaît la meilleure séquence de sa carrière. C’est lui qui sera sur la butte pour cette rencontre contre les Nationals. Il faudra voir comment il va se débrouiller contre Washington qui possède la septième meilleure moyenne collective du baseball à ,246. Malgré tout, ce n’est pas facile pour les Nationals qui sont avant-derniers de la section Est de la Nationale. 

CUBS C. CARDS

  • Vendredi, 14 h 20  

Comme c’est le cas depuis plusieurs saisons, ça bouge beaucoup au classement de la section Centrale. Les Cubs et les Cards sont encore dans une course à finir avec les Brewers. En fin de semaine, ils s’affrontent dans une série où ils ont des objectifs différents. Les Cards voudront rétrécir leur écart avec les Cubs et le deuxième rang. Pour leur part, les Cubs tenteront de continuer de souffler dans le cou des Brewers qui sont au premier rang. Il faut s’attendre à du baseball serré où chaque point pourrait être déterminant. 


En feu

BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-FRANCISCO-GIANTS-V-TEXAS-RANGERS
Photo AFP

Cedric Mullins, des Orioles de Baltimore, connaît une séquence incroyable. Au cours des sept derniers jours, il a claqué 12 coups sûrs en 20 présences au bâton pour une moyenne de ,600. Il a maintenu une moyenne de présence sur les sentiers hallucinante de 1,867. Depuis le début de la saison, il est l’un des seuls joueurs dans le baseball majeur avec une moyenne supérieure à ,300. C’est dommage que son équipe patauge encore dans la médiocrité encore une fois cette année. 

En panne

BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-FRANCISCO-GIANTS-V-TEXAS-RANGERS
Photo AFP

Le voltigeur des Nationals de Washington, Kyle Schwarber, est dans une mauvaise séquence au bâton. Au cours de ses sept derniers matchs, il a maintenant une moyenne de ,160 avec seulement quatre coups sûrs en 25 présences à la plaque. Il a également été retiré sur des prises à 10 occasions. Ça tombe mal parce qu’il fait partie du cœur offensif de la formation dirigée par Dave Martinez.  

Sur trois prises... 

  1. Josh Donaldson a toujours eu le don de se faire de nouveaux amis. Dans les derniers jours, il a affirmé qu’il avait une liste de lanceurs du baseball majeur qui trichaient. Le vétéran a notamment pointé du doigt Gerrit Cole. Mercredi soir, le lanceur des Yankees affrontait Donaldson et les Indians. Résultat des courses ? Cole a menotté le frappeur à ses trois apparitions au bâton. Il l’a retiré sur trois prises à deux reprises. Voilà qui devrait fermer le clapet de Donaldson pour un certain temps. 
  2. La situation des femmes dans les médias sportifs évolue dans la bonne direction depuis quelques années. La journaliste Marly Rivera aura l’honneur de décrire le match de dimanche entre les Cubs et les Cards à la radio d’ESPN. Elle a eu besoin de 30 ans de dur labeur avant d’avoir cette opportunité. Pour l’occasion, elle a écrit ceci sur ses médias sociaux : « il ne faut jamais abandonner ses rêves. Si vous devez le faire, trouvez-vous de nouveaux rêves. Faites-moi confiance là-dessus. »
  3. La cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée a été repoussée au 8 septembre devant une foule restreinte. Lors de cette journée présentée à Cooperstown, Derek Jeter, Marvin Miller, Ted Simmons et Larry Walker seront honorés alors qu’ils ont été élus en 2020. Aucune candidature n’avait été retenue pour 2021. Quelques jours plus tard, l’ancien des Expos verra son chandail no 33 être retiré par les Rockies du Colorado au Coors Field. 

113

On est maintenant capables de mesurer la puissance des frappeurs de plusieurs façons. Celle de Giancarlo Stanton est indéniable. Depuis la saison 2015, le joueur des Yankees a claqué 50 circuits avec une vitesse égale ou supérieure à 181 km/h. Il en a 24 de plus que son plus proche poursuivant. 

11 juin 1990 — Du grand Ryan 

BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-FRANCISCO-GIANTS-V-TEXAS-RANGERS
Photo d'archives, AFP

Il a lancé un match ni point ni coup sûr à l’âge de 43 ans. Un jeu blanc de 5-0 contre Oakland. Du même coup, il devenait le plus vieux lanceur à réussir cet exploit, son sixième en carrière. Le « Ryan Express » devenait aussi le premier à lancer un match sans point ni coup sûr dans trois décennies différentes tout en le faisant avec trois formations différentes.