/entertainment/movies
Navigation

«D’où l’on vient»: une comédie musicale énergisante

«D’où l’on vient»: une comédie musicale énergisante
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Jon M. Chu adapte avec maîtrise la comédie musicale «D'où l'on vient» présentée sur Broadway, transmettant une euphorie et une énergie contagieuses. 

Usnavi (Anthony Ramos, parfait dans ce rôle) est le propriétaire d’une «bodega», dépanneur new-yorkais dont les propriétaires sont d’origine latino, héritée de ses parents. Il ne rêve que d’une chose: retourner en République dominicaine dont il est parti enfant.

Dans le quartier de Washington Heights, en périphérie de New-York, on croise une galerie de personnages tous aussi attachants qu’Usnavi, protagoniste principal et narrateur de cette histoire estivale. Vanessa (Melissa Barrera) rêve d’une carrière de designer de mode à Manhattan, Benny (Corey Hawkins) est répartiteur d’une compagnie de taxi et le meilleur ami d’Usnavi, Nina Rosario (Leslie Grace) est la fille du patron de Benny et se pose des questions sur ses études à Stanford. On craque devant la verve de Carla (Stephanie Beatriz) et Daniela (Daphne Rubin-Vega), toutes deux employées du salon de coiffure où travaille Vanessa.

En poète au sens de l’esthétique redoutable, Jon M. Chu (qui a déjà prouvé son talent pour les comédie musicales avec le mémorable «Dansez dans les rues 3D») adapte parfaitement cette création de Lin-Manuel Miranda («Hamilton», grand succès de diffusion numérique en 2020). Il lui insuffle des accents d’actualité lorsque le scénariste Quiara Alegría Hudes ajoute, pour cette version sur grand écran, des sous-intrigues sur la discrimination et les enfants des immigrants illégaux aux États-Unis, ces fameux «dreamers» tant conspués par l’administration précédente.

Sous une canicule écrasante, Jon M. Chu fait jaillir des couleurs, des tissus, des numéros avec plusieurs centaines de danseurs et de chanteurs, de l’asphalte de ce quartier en pleine transformation. Vibrant d’espoir et de bonheur, «D’où l’on vient» est une ode à la vie, à l’amour et à la puissance des rêves dont il serait dommage de se passer après l’année et demie que nous venons de traverser.

  • Note: 4 sur 5
  • «D’où l’on vient» se déploie dans les salles de cinéma et en VSD via illico et les autres plateformes numériques.