/news/currentevents
Navigation

Meurtre dans Beauport: deux ex-militaires coupables d'homicide involontaire

Ils purgeront des peines de huit et dix ans de prison

Cédrick Fafard
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Cédrick Fafard

Coup d'oeil sur cet article

Deux ex-militaires du Royal 22e Régiment ont été condamnés à purger des peines de huit et dix ans de détention pour avoir causé la mort d’un homme à Beauport, alors qu’ils allaient « collecter » une dette contractée par la victime. 

Antonin Ladet, 43 ans, et Cédric Fafard, 30 ans, ont plaidé coupables en début de semaine au palais de justice de Québec à une accusation réduite d’homicide involontaire pour la mort de Jordan Tremblay.

Cédrick Fafard
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Dans le cadre d’un résumé commun déposé à la Cour, les avocats de la poursuite et ceux de la défense ont fait savoir au juge que la veille des événements, en novembre 2018, Fafard avait reçu un message texte lui enjoignant de se présenter chez la victime qui résidait chez sa grand-mère, rue Sénégal.

« Tient j’ai une course a chevaux pour toi. C’est un contre un », était-il écrit dans la communication où l’on pouvait lire également l’adresse de la victime. 

Le 26 novembre, Fafard et Ladet se sont présentés chez Jordan Tremblay dans le but de « passer un message clair à la victime » qui était absente, peut-on lire dans le résumé des faits. 

Avisé de cette « visite », Tremblay a indiqué à sa conjointe que si c’était « celui à qui il pensait », il aurait besoin « d’un morceau », en faisant référence à une arme. 

Un peu plus tard en journée, Fafard et Ladet se sont présentés de nouveau chez la grand-mère de Jordan Tremblay. La conjointe de la victime a ouvert la porte et elle a mentionné aux deux fiers-à-bras qu’ils avaient « du culot » de se présenter de nouveau. Pendant ce temps, Tremblay est allé chercher un couteau à la cuisine. Lorsqu’il est sorti à l’extérieur, une bagarre a éclaté dans le garage en toile. 

Coup mortel

Pendant l’altercation, Ladet a réussi à s’emparer du couteau de Tremblay et l’a poignardé au côté gauche du thorax avant de s’enfuir rapidement avec Fafard à bord d’une Chrysler 300 noire.

Jordan Tremblay, 26 ans, a été transporté à l’hôpital, où son décès été constaté, l’autopsie ayant révélé que la blessure par arme blanche était la cause du décès. 

L’analyse sanguine de la victime a également établi qu’elle était « intoxiquée à la cocaïne et au cannabis lors des événements », ont précisé les avocats. 

Le lendemain, le groupe tactique d’intervention du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) procédait à l’arrestation du duo alors qu’il était en direction du Saguenay–Lac-Saint-Jean.