/news/provincial
Navigation

Le gouvernement appuie toujours le tramway

Le tramway demeure le projet «officiel» de Québec, selon François Legault

Le gouvernement appuie toujours le tramway
Illustration d'archives

Coup d'oeil sur cet article

François Legault a démontré peu d’enthousiasme jeudi pour la proposition de métro léger de Québec 21, disant ne pas vouloir commenter un scénario «hypothétique» et que le tramway de Québec demeure le projet «officiel» du gouvernement.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Gosselin veut un métro léger à la place du tramway

• À lire aussi: Métro léger de Québec 21: Labeaume crie à la «fake news»

« Je ne me mêlerai pas d’élections municipales, mais notre projet officiel, c’est le projet que vous connaissez, avec le tramway », a déclaré le premier ministre en marge de l’annonce des « Espaces bleus », un réseau de lieux culturels et muséaux.

Le leader du gouvernement a toutefois évité de dire si le projet de tramway était trop avancé pour être rejeté par la prochaine administration municipale ou si, au contraire, l’arrivée au pouvoir en novembre d’un parti lui étant opposé pourrait changer la donne.

« Une des premières règles que j’ai apprises quand j’ai commencé à faire de la politique, c’est de ne pas répondre aux questions hypothétiques », a lancé M. Legault, qui refuse de « commenter les propositions des différents partis » pendant l’élection municipale.

Un décret bientôt

Le maire de Québec, Régis Labeaume, demandait depuis mercredi un geste « clair » du gouvernement Legault qui témoigne son appui au tramway. Son adversaire, Jean-François Gosselin, prône désormais un métro souterrain de 13,5 km.

Il faut « sécuriser le marché », répétait le maire jeudi matin, alors que son administration s’apprête à relancer le processus qui permettra de sélectionner le fournisseur du matériel roulant du tramway, après l’échec du premier appel de propositions.

La Ville veut aller de l’avant dès cet été, mais doit d’abord obtenir un nouveau décret ministériel. Sur cette question, François Legault a assuré que sa « volonté » était de procéder rapidement.

« On a reçu toutes les informations il y a une semaine, puis je m’attends à ce qu’on soit capables, dans les prochaines semaines, de pouvoir adopter le décret », a dit M. Legault, ce qui a semblé satisfaire le maire, qui était à ses côtés.

Le maire rassuré

Celui-ci a simplement répondu d’un «oui!» bref et franc à la question d’un journaliste, qui voulait savoir s’il était rassuré.

En avant-midi, Régis Labeaume avait déclaré qu’il n’était pas inquiet pour la survie de son projet une fois qu’il aura quitté la politique, soutenant avoir pleine confiance dans la nouvelle cheffe de son parti, Marie-Josée Savard, et parce que la proposition de métro léger de Québec 21 relève selon lui de la « supercherie électorale » et de « l’imposture politique ».

Selon lui, la décision de scinder en deux le processus d’approvisionnement du tramway «va amener beaucoup plus de soumissions que l’ancienne formule», particulièrement dans le deuxième volet consacré aux firmes de génie civil.

— Avec la collaboration de Marc-André Gagnon, Bureau parlementaire

 À voir aussi: