/news/society
Navigation

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée

L’attaque au camion-bélier en Ontario ébranle la communauté de Québec

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Les mosquées de Québec et du Grand Lévis ont tenu une vigile très émotive vendredi soir pour dénoncer la violence et souligner la mémoire des quatre membres d’une famille musulmane tués lors d’une attaque au camion-bélier dimanche, à London, en Ontario.

• À lire aussi: Vigile pour les victimes de London: le ministre Charette hué

« Comme la société québécoise a été compatissante au lendemain de la tragédie de la mosquée, c’est notre tour maintenant de l’être pour ceux qui vivent des drames violents. On pense à eux et ils sont dans nos cœurs », a lancé Boufeldja Benabdallah, cofondateur de la grande mosquée de Québec et organisateur de la soirée.

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée
Photo Didier Debusschère

Celle-ci avait lieu près du mémorial en hommage aux six victimes de l’attentat de 2017 contre la mosquée de Sainte-Foy. 

Toujours solidaire de ceux qui souffrent, M. Benabdallah a rappelé que la communauté locale avait envoyé une délégation lors des attentats de Christchurch, de même que lors du massacre de la synagogue à Pittsburgh.

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée
Photo Didier Debusschère

Cette fois encore, trois membres se dirigent vers London avec Mohamed Labidi, cofondateur et ex-président du Centre culturel islamique de Québec.

Pour sa part, le maire de Québec a demandé aux citoyens présents de continuer à croire en la bonté de la nature humaine. 

Réveiller une peur

« Le dégoût est légitime, mais l’acquiescement à ça ne le sera jamais. Cette horreur a une raison. Et cette raison, c’est notre silence collectif », a notamment ajouté Régis Labeaume devant la foule.

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée
Photo Didier Debusschère

Le député fédéral de Louis-Hébert a expliqué que l’attaque haineuse de London secouait la communauté musulmane d’un bout à l’autre du pays.

« Le genre d’attaque du 6 juin vient réveiller une peur avec laquelle personne au Canada ne devrait vivre, celle d’être attaqué en fonction de sa foi », a mentionné Joël Lightbound.

« Une famille de confession musulmane a été décimée par une attaque terroriste lâche et horrible », a aussi commenté Aymen Derbali, survivant de l’attentat à la grande mosquée de Québec. 

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée
Photo Didier Debusschère

Cloué à son fauteuil roulant, M. Derbali a déploré que la justice n’utilise pas plus souvent l’accusation d’acte terroriste.

Aymen Derbali, survivant de l’attentat à la grande mosquée de Québec, a qualifié de « lâche et horrible » l’attaque de dimanche dernier contre une famille de confession musulmane à London, en Ontario, lors d’une vigile à la mémoire des victimes vendredi soir.
Photo Didier Debusschère
Aymen Derbali, survivant de l’attentat à la grande mosquée de Québec, a qualifié de « lâche et horrible » l’attaque de dimanche dernier contre une famille de confession musulmane à London, en Ontario, lors d’une vigile à la mémoire des victimes vendredi soir.

La fille de l’une des victimes de l’attentat du 29 janvier 2017 à Québec a également prononcé quelques mots.

« J’ai le devoir de montrer mon soutien et ma solidarité à tous les musulmans qui subissent de la haine au quotidien à cause de notre religion », a affirmé Zineb, la fille d’Azzedine Soufiane.

Un élan de solidarité pour la famille musulmane tuée
Photo Didier Debusschère

Ministre hué à Montréal

À Montréal où un rassemblement similaire avait lieu, de nombreux citoyens ont pris la parole en soutien à la communauté, dont plusieurs politiciens qui ont été vivement critiqué pour leur opportunisme. Le ministre responsable de la Lutte contre le racisme Benoit Charette a d’ailleurs été copieusement hué par la foule.

Rappelons qu’en Ontario, Nathaniel Veltman a fauché une famille qui faisait une marche dimanche dernier à London. Avec sa camionnette, l’homme de 20 ans a tué Salman Afzaal, 46 ans, son épouse Madiha Salman, 44 ans, leur fille Yumna Afzaal, 15 ans, et la mère de M. Afzaal, Talat Afzaal, 74 ans.

La police a toutes les raisons de croire que son geste était motivé par la haine envers les musulmans.

– Avec la collaboration de Roxane Trudel et de l’Agence QMI

À VOIR AUSSI