/news/green
Navigation

Nette amélioration de la qualité de l’air à Montréal en 2020

Nette amélioration de la qualité de l’air à Montréal en 2020
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

En 2020, la qualité de l’air s’est améliorée à Montréal, selon le bilan annuel dévoilé vendredi par la municipalité. 

En 2020, Montréal a recensé 21 jours de mauvaise qualité de l’air, soit 22 jours de moins par rapport aux 43 jours comptabilisés dans le bilan de 2019.

«Plus largement, on constate que 2020 a été l’année avec le plus faible nombre de jours de mauvaise qualité de l’air depuis 2014», a déclaré la Ville de Montréal dans un communiqué.

Le «ralentissement des activités résultant de la crise sanitaire» aurait notamment contribué à améliorer la qualité de l’air sur le territoire, peut-on également lire.

De nouveaux investissements

La Ville de Montréal en a profité pour annoncer un investissement de 1,2 million $ afin d’améliorer les infrastructures du Réseau de surveillance de la qualité de l’air.

Cette somme permettra notamment de faire l’acquisition d’une station mobile d’échantillonnage de l’air, «une première à Montréal», a-t-on précisé. Cet investissement servira aussi à mettre à niveau 19 stations d’échantillonnage pour le prélèvement des émissions atmosphériques.

«Ces investissements permettront de maximiser les interventions de la ville et assureront une surveillance plus pointue, au profit de la santé et de la sécurité de la population», a estimé la Ville de Montréal.

La Direction régionale de santé publique va également créer un outil explicatif afin de rassembler, résumer et vulgariser les études scientifiques les plus récentes sur la qualité de l’air à Montréal et ses impacts sur la santé.

Les coûts de production de ce document, attendue pour la fin de l’année, sont évalués à 50 000 $ et seront assumés conjointement par la Ville de Montréal et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.