/news/currentevents
Navigation

Recours collectif en lien avec le vol de données sur le site de La Place 0-5

Coup d'oeil sur cet article

Une demande d’autorisation de recours collectif a récemment été déposée en Cour supérieure du Québec contre la Coopérative Enfance Famille, responsable du site internet de La Place 0-5, et le gouvernement du Québec, en lien avec le vol de données personnelles survenu au mois de mai.

• À lire aussi: Services de garde: 18 500 signatures pour avoir des places rapidement

• À lire aussi: Réseaux de pédophilie: Lacombe s’en remet aux autorités

C’est le cabinet Lex Group qui est derrière cette requête.

On reproche au gestionnaire de la plateforme et au gouvernement Legault de ne pas avoir respecté leurs obligations, soit de protéger les données des utilisateurs en ayant les mesures de sécurité requises. On déplore aussi le fait que les personnes visées n’ont pas été averties assez rapidement. 

Lex Group est d’avis que la coopérative et Québec ont fait preuve de négligence en n’offrant pas automatiquement aux familles touchées un service de surveillance pour leur crédit chez Equifax ou TransUnion.

L’avocat responsable de ce dossier, David Assor, réclame pour les membres du groupe des « dommages compensatoires », des « dommages moraux » et des « dommages punitifs », dont les montants restent à déterminer. 

Il estime, entre autres, que la coopérative et le gouvernement devraient payer les frais pour l’activation des services liés aux alertes de crédit.

« Nous alléguons qu’ils n’ont pas mis en place les technologies nécessaires pour prévenir ce problème », a-t-il indiqué au Journal.

Infos de 5000 usagers

Rappelons qu’en mai un pirate informatique a téléchargé des données touchant 5000 usagers sur les quelque 86 000 dossiers disponibles sur la plateforme d’accès aux services de garde, dont celui du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe. Les autres comptes ont pu être aussi consultés. 

Le gouvernement et la coopérative ont confirmé ces informations. L’action collective vise toutes les personnes touchées par cette brèche de données.

Les données volées sur le guichet unique pour une place en services de garde incluent notamment le nom, la date de naissance, la date d’inscription, l’adresse, le numéro de téléphone et le numéro d’inscription sur le certificat de naissance. 

Le site de La Place 0-5 est fermé depuis mai. Ces derniers jours, une firme externe, mandatée par le gouvernement, a jugé que les mesures correctives récemment apportées étaient encore insuffisantes pour permettre la réouverture du guichet unique pour une place en service de garde.

Selon Lex Group, les informations dérobées «peuvent être utilisées par des pirates informatiques ou d'autres tiers pour commettre une fraude, un vol d'identité ou pour faire des demandes de crédit frauduleuses».


Pour plus d’informations sur le recours collectif : cliquez ici.