/weekend
Navigation

Salutations aux papas dans nos séries

Coup d'oeil sur cet article

On les sous-estime à tort. Les papas prennent de mieux en mieux leur place. Ils s’impliquent au quotidien, s’impliquent plus émotivement aussi, comme en témoignent certains dépeints dans nos récentes séries. Clin d’œil à la fête des Pères qu’on célébrera le dimanche 20 juin.

Francis (Alexandre Goyette) dans Six degrés  

Photo courtoisie, Karl Jessy

Une séparation n’est jamais facile. On comprend que Francis a rapidement été exclu de la vie de Léon, son fils aux prises avec un trouble visuel, que sa mère a surprotégé. La mort de celle-ci est l’occasion pour le père de quatre autres enfants de rebâtir des ponts avec l’adolescent. Francis est un père conciliant, attentif et sensible qui chérit son clan. Il est très impliqué dans la routine familiale puisqu’il est travailleur autonome et plus souvent à la maison. Il doit défaire une image que la mère de Léon avait dépeinte de lui. Il fait tout son possible, malgré quelques maladresses, pour s’adapter à la réalité de Léon et qu’il se sente à l’aise dans sa nouvelle famille.

▶ Jeudi 19 h 30 sur ICI Radio-Canada télé

Luc (Stéphane Gagnon) dans Bête noire  

Photo courtoisie

Il est difficile de comprendre ce que vivent les parents d’enfants qui commettent le pire. Luc est pourtant un bon père. L’adolescence et les tensions qui l’accompagnent l’ont un peu éloigné de son fils. Comme c’est le cas dans toute bonne famille sans histoire. Est-ce pour fuir les conflits ou pour lui laisser de l’espace ? Quoi qu’il en soit, jamais il n’aurait cru que son fils deviendrait un tueur. Il passera par toute une gamme d’émotions sous le regard anéanti et réprobateur des autres. Un père reste un père, même face aux gestes les plus laids.

▶ Jeudi 22 h sur Séries Plus

Ronald (Vincent Graton) dans Une autre histoire  

Photo courtoisie, Yan Turcotte

Ron n’a pas toujours été un bon père. Il l’est sans doute devenu trop jeune. Il a pris de mauvaises décisions. S’est acoquiné avec de mauvaises personnes. Il a vécu des problèmes de consommation, a été violent. Sa famille était dysfonctionnelle. La disparition de la mère de ses trois enfants a tout chamboulé. Et provoqué une reprise en main. Longtemps, sa fille aînée lui en a voulu. Longtemps, des doutes ont pesé sur lui. Mais Ron n’est pas un si mauvais gars. Il a refait sa vie. Bien qu’il prenne encore de mauvaises décisions, c’est souvent pour le bien des siens, pour réparer les erreurs. Aujourd’hui, avec le retour de la mère biologique des enfants dans le décor, il retisse des liens, prend leur défense, prend sa place comme grand-père aussi.

▶ Diffusé sur ICI Tou.tv et en VSD

Charles (François Papineau) et Réginald (Maxime De Cotret) dans 5e rang  

Photos courtoisie, Bertrand Calmeau

On dit qu’une surprise n’arrive jamais seule. C’est ce qui s’est passé dans les derniers mois pour ces nouveaux papas. D’abord, Charles a appris sur le tard que Réginald, son voisin ennemi, était son fils. La relation tyrannique a laissé la place à l’entraide. Après le choc et la torpeur, les deux grognons peu sociables se sont adoucis. Puis Réginald a su qu’il allait être père... et qu’il l’était déjà sans le savoir. Alors que Julie attend son enfant, ce qui l’a ému, Kim lui a annoncé qu’il était le père de sa fille. Un accident de parcours lors d’un party de jeunesse. Pris entre les deux sœurs, Réginald sera un bon papa. Il saura transmettre ses valeurs de justice et sa sensibilité quand la poussière sera retombée.

▶ Diffusé sur ICI Tou.tv et en VSD

Steve (Jean-Nicolas Verreault) dans Je voudrais qu’on m’efface  

Photo courtoisie, Toutv

Père aimant et bienveillant, Steve veut le meilleur pour sa fille, une adolescente qui ne s’en laisse pas imposer. Monoparental, il a peu d’éducation et son analphabétisme l’empêche de décrocher un emploi stable et bien rémunéré. Sans emploi après avoir commis une erreur sur un chantier, et sans argent, il se retrouve à laver la vaisselle dans un resto pour subvenir aux besoins de sa fille. Risquant l’éviction, il est anxieux, voire colérique. Heureusement, sa fille arrive à l’apaiser et à lui permettre de relativiser les choses. Steve s’est battu toute sa vie pour que sa fille ne manque de rien et réussisse. Malgré son peu de moyens et avec son grand cœur, il y arrive très bien.

▶ Diffusé sur ICI Tou.tv

Jean-François (Patrice Godin) dans Jenny  

Photo courtoisie, Unis

Père monoparental, Jean-François veille sur sa fille (et son fils), alors qu’on lui a diagnostiqué une leucémie. Loin d’être alarmiste, il est bienveillant et s’assure qu’elle vit sa vie le plus normalement possible. D’ailleurs, ce papa est très admiratif de la force de son adolescente et de sa grande maturité. Bien qu’il soit parfois un peu dépassé par la conciliation travail-famille, Jean-François est toujours présent pour dédramatiser la situation et remettre les inquiétudes et les déceptions en perspective. Cette belle complicité lui permet de penser tranquillement à lui aussi.

▶ Dimanche 19 h sur Unis

Jeff (Sébastien Delorme) et Mike (Guy Jodoin) dans La dérape  

Photo courtoisie, Sériesplus

Le premier est protecteur alors que le second est compétitif. Le premier a été coureur automobile. Ses enfants ont suivi ses traces. Son fils en est mort et sa fille se démarque, ce qu’il vivra avec une bonne dose d’insécurité au début. Le second est un riche concessionnaire qui semble vivre son rêve de vitesse par procuration à travers ses fils qu’il pousse à devenir des champions. Jeff et Julia partagent une passion commune, mais celui-ci la laisse s’épanouir, prendre ses responsabilités et s’accomplir. Mike met une pression sur Alex et surtout Matt, qui a bien failli lui coûter la vie. Dans l’adversité, les sentiments font surface et Mike réalise que le bonheur de ses fils est une victoire en soi. 

▶ Diffusé sur TVA+ et en VSD

Gérard (Alex Bisping) dans L’Échappée  

Photo tirée de Facebook, L'échappée

Membre d’une secte ou fondamentaliste religieux, il a, avec sa femme, mené la vie dure à sa fille, Rosalie, qu’il a tenté de marier de force à un homme plus âgé avant de provoquer dangereusement son accouchement. La jeune femme a pu être retirée de sa garde et s’épanouit actuellement avec sa petite chez Marie-Louise. Mais la « Providence » s’est manifestée, et Gérard est toujours convaincu de ramener sa fille sur le droit chemin. Obsédé, il est prêt à tout pour réunir sa famille. Il est d’ailleurs un des principaux suspects dans la disparition de l’enquêteuse-famille d’accueil.

▶ Diffusé sur TVA+ et en VDS