/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Nos auteurs

Trois autres rosés à ne pas manquer !

Trois autres rosés à ne pas manquer !
Photo Patrick Désy

Coup d'oeil sur cet article

L’été, le rosé est roi. C’est aussi le moment de l’année où la sélection proposée à la SAQ est la plus intéressante.

Pour différentes raisons liées à la pandémie et au conflit de travail dans le port de Montréal, la distribution de plusieurs produits a été retardée. C’est ce qui explique notamment l’absence de plusieurs « classiques » dans le dossier annuel des Méchants Raisins paru en mai dernier. Qu’à cela ne tienne, voici trois autres rosés à ne pas manquer cet été !

Buvez moins. Buvez mieux. 

Fritsch, Vom Zweigelt 2020, Wagram, Autriche 

Trois autres rosés à ne pas manquer !
Photo Patrick Désy
  • 20,80 $ - Code SAQ 14727593 – 12 % - 2,4 g/L  

Fait à 100% de zweigelt, ce rosé se démarque par sa pureté et sa vivacité. Des notes de framboise et de melon avec un arrière-plan finement herbacé. C’est nourri, vibrant et savoureux. Un rosé original d’une dangereuse buvabilité. Il vous en faut toujours une sous la main! 

*** $$

Château Revelette rosé 2020, Coteaux d'Aix-en-Provence, France  

  • 21,60 $ - Code SAQ 13212002 – 13 % - 1 g/L – Biologique  

Classique d’entre les classiques, ce rosé par Peter Fisher fait encore partie des meilleurs. Un assemblage typiquement provençal dominé par le grenache et complété par le cinsault, le carignan et l’ugni blanc. Ça sent bon la garrigue, la cerise et les fleurs. Belle ampleur et finale soutenue. Du bonbon à l’apéro ou à table avec les grillades et salades estivales.

*** $$

Domaine Yannick Amirault, Rosé d'Equinoxe 2020, Bourgueil, France  

  • 27,30 $ - Code SAQ 11900872 – 14% - XX g/L – Biologique  

Je vous préviens : c’est un rosé atypique. J’ajouterais un rosé de gastronomie. Fait à 100% de cabernet-sauvignon par la famille Amirault, le 2020 se présente comme une immense gourmandise dans votre verre. Le nez se présente avec des notes de réduction et prend un certain temps à s’ouvrir. Un coup de carafe lui fera le plus grand bien. Évolution favorable sur le melon, la pêche et le lys. La bouche est juteuse, ample et précise. C’est long et d’une élégance certaine. Un poil chaleureux en finale, ce qui laisse penser que le vin sera probablement meilleur à table. Pensez saumon, porc, poulet et légumes d’été grillés sur le BBQ.

*** 1⁄2 $$ 1⁄2