/sports/others
Navigation

Un 108e Tour de France fort spécial

Deux cyclistes québécois devraient être au départ à Brest le 26 juin prochain

Guillaume Boivin, Israel Start-Up Nation 2021
Photo courtoisie Guillaume Boivin a réalisé une bonne performance au Tour de Suisse, ce qui devrait normalement lui mériter une place pour le Tour de France au sein de sa formation Israël Start-Up Nation.

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois de l’histoire, deux cyclistes québécois pourraient prendre le départ du 108e Tour de France, le 26 juin prochain, à Brest, en Bretagne. 

• À lire aussi: Une deuxième place pour Michael Woods

Dernière grande épreuve préparatoire, le Tour de Suisse a pris fin dimanche avec la 5e place au général du Canadien Michael Woods, originaire d’Ottawa. Meilleur grimpeur, Woods a échappé de peu la victoire d’étape dimanche, terminant au 2e rang.

Une nouvelle page du cyclisme canadien pourrait maintenant s’écrire dans moins de deux semaines. Après David Veilleux en 2013, Antoine Duchesne en 2016 et Hugo Houle en 2019 et 2020, un autre talent local risque de s’aligner au départ de la Grande Boucle pour la première fois à l’âge de 32 ans.

Né à Montréal, élevé au Saguenay, Guillaume Boivin a réalisé une bonne performance au Tour de Suisse, ce qui devrait normalement lui mériter une place au sein de sa formation Israël Start-Up Nation.

Évitant de s’emballer trop vite, Boivin sait qu’il a fait le travail qu’on attendait de lui. « Oui, la semaine a bien été. J’ai passé plusieurs bosses pour rester avec Mike Woods le plus longtemps possible avant de rallier l’arrivée. Je suis bien content », a lancé l’athlète alors qu’il attendait ses bagages en début de nuit à l’aéroport.

Bon choix

Ancien champion canadien, Boivin a connu un parcours sinueux depuis ses débuts comme professionnel en 2010.

Coéquipier d’un certain Peter Sagan chez Cannondale en 2013 et 2014, il a participé deux fois au Tour d’Espagne avant de quitter le niveau World Tour faute de contrat pour revenir courir en Amérique du Nord l’année suivante.

En signant avec la méconnue Israël Cycling Academy il y a cinq ans, Boivin a eu la main heureuse avec un coup de poker gagnant. Deux bonnes prestations au Tour d’Italie et une saison 2021 à la hauteur de ses ambitions devraient lui ouvrir les portes du prestigieux Tour de France. La confirmation pourrait venir d’ici quelques jours.

Les amateurs de cyclisme auront plusieurs raisons de s’intéresser au Tour de France 2021. Avec une belle 6e place samedi lors de la 7e étape en Suisse, Hugo Houle bataillera pour une victoire d’étape lors de son 3e Tour de France en carrière. Si les astres s’alignent, il peut rivaliser avec les meilleurs au monde. Selon ses dires, il abordera le prochain mois le plus sereinement possible.

Trois Canadiens

« J’ai retrouvé mon niveau et ça me rassure pour le Tour. Je suis où je voulais être et j’ai encore une marge de progression. Reste à se reposer d’ici au départ », a confié Houle, qui avait plusieurs heures de route à faire pour rentrer chez lui à Monaco. 

Au sommet de sa forme à 34 ans, Michael Woods aura également des attentes élevées en France, comme celles de ses supporteurs. Woods, Houle et Boivin seront donc à surveiller du 26 juin au 18 juillet.


♦ L’Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) a remporté le classement général du Tour de Suisse, dimanche, à Andermatt. Il a devancé Rigoberto Uran (EF Education) de 17 secondes et Jakob Fuglsang (Astana-Premier Tech), coéquipier de Houle, de 1 min 15 s.