/sports
Navigation

Marche du Courage: l’œuvre de Jean Pagé se poursuit

Marche du Courage: l’œuvre de Jean Pagé se poursuit
COURTOISIE PROCURE

Coup d'oeil sur cet article

Par l’entremise de PROCURE, c’est la mémoire et la générosité de Jean Pagé que Bertrand Godin souhaite pérenniser, et il invite 4300 personnes à faire 4300 pas pour lutter contre le cancer de la prostate à l’occasion de la Marche du Courage, le jour de la fête des Pères, le dimanche 20 juin. 

Pourquoi ce nombre bien précis? Parce que ce sont 4300 Québécois par année – 12 par jour – qui obtiennent un diagnostic de la maladie. Ainsi, les organisateurs de l’événement souhaitent profiter d’une deuxième tenue virtuelle, pandémie oblige, pour passer à une nouvelle étape, après le record de 800 participants établi l’année dernière.

Officiellement porte-parole de l’organisme depuis quelques mois, Godin espère ainsi une forte vague d’appui pour les gens atteints de ce cancer, mais aussi pour leurs proches, qui ont également besoin d’être rassurés. Il souhaite également que la possibilité de marcher à distance, aux quatre coins du Québec, permettra un élan sans précédent de solidarité.

«Je pense qu’il faut viser haut, a lancé le pilote de 53 ans en entrevue à l’Agence QMI, récemment. Ce chiffre-là est atteignable et c’est grâce aux faits qu’on peut en parler. Et en même temps, l’année passée, il y avait beaucoup de gêne [en raison des mesures de confinement]. Je pense que les gens sont beaucoup plus ouverts cette année à sortir et à marcher.»

«La marche virtuelle [l'année dernière] a été couronnée de succès. On s’est rendu compte que, finalement, oui, c’est bien d’avoir un site où tout le monde se réunit pour marcher. Mais [la course virtuelle] impliquait plus de gens qui peuvent marcher dans leur patelin. Ça fait en sorte qu’il y a plus d’interactions. Ç’a été une bonne chose.»

Financer et rassurer

Ainsi, en payant les frais d’inscription de 18 $, incluant le chandail – rouge pour les gens souffrant du cancer et bleu pour les autres donateurs –, les gens pourront concrètement donner un coup de main en participant à la Marche. Une vidéoconférence, qui doit commencer à 11 h dimanche, amorcera cette journée de marche particulière.

Les fonds amassés seront bien évidemment utilisés pour financer la recherche dans plusieurs centres universitaires, mais également pour améliorer les services offerts aux gens touchés par la maladie, que ce soit ceux qui en sont atteints ou leurs proches.

Une ligne (1 855 899-2873) et un site de clavardage sur le site de PROCURE sont notamment disponibles sept jours sur sept.

«Ce n’est pas juste les hommes recevant un diagnostic qui ont besoin d’information. C’est souvent le fils, la fille, l’enfant, l’épouse, le cousin qui sont inquiets. Cette ligne-là permet de vraiment les rassurer.»

Et cette approche, Godin en est très fier. Il fait d’ailleurs un parallèle avec ce que faisait Jean Pagé personnellement, lui qui a rendu l’âme en décembre 2019 après une longue lutte contre le cancer.

«Je trouve ça extraordinaire, parce que là-dedans, il y a du Jean Pagé à 100 %, s’est exclamé Godin. C’est ça qu’il faisait. Ses filles m'ont raconté que souvent, il y a des gens qui recevaient des diagnostics, et Jean disait: "donnez mon numéro, qu’ils m’appellent!"»

«PROCURE, c’est l’âme de Jean Pagé, c’est tout le bien que Jean a fait dans sa vie qui se retrouve dans ce service.»