/sports/opinion/columnists
Navigation

Le Canadien n’est pas sorti de l’auberge

Le Canadien n’est pas sorti de l’auberge
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les optimistes diront que la séquence victorieuse du Canadien ne pouvait durer éternellement. Les autres diront que le Tricolore a été rattrapé par la réalité et qu’il se bute finalement à des adversaires plus forts que lui.

• À lire aussi: Le Canadien heurte un mur à Vegas

Remarquez bien qu’on disait la même chose des Maple Leafs de Toronto. Mais il y a une grosse différence entre les Leafs et les Golden Knights de Vegas.

Les Golden Knights sont une équipe taillée dans le roc, une équipe qui s’impose comme l’une des puissances de la Ligue nationale depuis sa naissance, il y a quatre ans.

C’est tout un tour de force!

Huit bonnes minutes... et puis bonsoir!

Les Chevaliers auraient pu subir une baisse de régime à leur premier match contre le Canadien après les séries émotives qui les ont opposés au Wild du Minnesota et à l’Avalanche du Colorado.

Le Wild a comblé un déficit de 1-3 pour forcer la présentation d’un septième match. L’Avalanche a remporté les deux premiers matchs sur sa patinoire, le premier par un pointage convaincant de 7 à 1.

Les Golden Knights ont ensuite remonté la pente en remportant quatre victoires consécutives.

Le Canadien les a dominés au cours des huit premières minutes du match. La troupe de Dominique Ducharme a obtenu de bonnes occasions de marquer, en plus de s’imposer physiquement.

Mais lorsque Shea Theodore a ouvert la marque durant la neuvième minute, le vent s’est mis à changer de direction. 

Les Golden Knights ont pris résolument le contrôle de la rencontre à compter de la deuxième période. Ils n’ont plus vu le Canadien dans leur rétroviseur pour le reste de la soirée.

Price a sauvé les meubles

Sans Carey Price, la défaite aurait été encore plus cinglante pour la formation montréalaise.

Pour s’en remettre au plus vite, il faudrait que le Canadien gagne le deuxième match.

En est-il capable?

Il ne faut jamais dire jamais, mais ça va être dur.

Vendredi dernier, je vous parlais du personnel de défenseurs des Golden Knights. Non seulement ils sont imposants et robustes, mais ils sont mobiles et ils appuient l’attaque.

Trois de leurs quatre buts ont été inscrits par des défenseurs dans cette première rencontre, soit Theodore, Alec Martinez et Nick Holden.

Les sept membres de leur brigade défensive, c’est-à-dire Alex Pietrangelo (8), Shea Theodore (8), Nick Holden (7), Alec Martinez (5), Zach Whitecloud (4), Brayden McNabb (3) et Nicolas Hague (2), totalisent 37 points en 14 matchs depuis le début des séries.

C’est sans compter leur travail en territoire défensif.

Les attaquants du Canadien ont eu peu d’occasions de marquer au cours des deux dernières périodes. Et quand ils se rendaient au filet, Marc-André Fleury était là pour les arrêter.

On ne vendra pas la peau de l’ours tout de suite, le Canadien devra offrir sa meilleure performance des séries lors du prochain match.

Sinon, la série pourrait être de courte durée.