/news/currentevents
Navigation

31 mois de prison pour avoir volé des véhicules alors qu'il lui est interdit de conduire

Simon Venable
Photo d'archives Simon Venable

Coup d'oeil sur cet article

Un homme qui s’est vu, par le passé, interdire de conduire tout véhicule à moteur et qui a reconnu sa culpabilité à plusieurs introductions par effraction dans le but de voler des voitures et des motos a écopé, mercredi, d’une peine de 31 mois de détention.

Depuis plus de 20 ans, Simon Venable, 46 ans, qui réside dans le comté d’Arthabaska, accumule les infractions criminelles, notamment en matière de conduite avec les facultés affaiblies et de vol de véhicule.  

Mercredi, c’est de façon virtuelle que l’homme a été amené devant le juge Mario Tremblay, qui a entériné la suggestion de sentence commune faite par le stagiaire au DPCP, Jeremy Lamonde, et l’avocat de la défense, Me Benoit Labrecque. 

Plusieurs crimes

Essentiellement, le ministère public lui reprochait de s’être introduit par effraction dans un garage à l’automne 2018 et d’y avoir volé une voiture.  

En février 2020, Venable s’est fait intercepter par les policiers parce que le silencieux de la camionnette qu’il conduisait était défectueux. Les papiers d’immatriculation remis aux agents de la paix étaient libellés au nom d’une autre personne et la plaque d’immatriculation ne correspondait pas au véhicule.  

En juin de la même année, le quadragénaire a commis une nouvelle introduction par effraction, cette fois, pour y dérober une motocyclette. 

Finalement, en août, le récalcitrant s’est une fois de plus fait prendre alors qu’il circulait à haute vitesse en moto, forçant ainsi une courte poursuite policière.  

Détenu depuis son arrestation, Venable a déjà purgé l’équivalent de quinze mois de détention. Il lui reste donc un reliquat de peine à purger de 16 mois.