/sports/hockey
Navigation

Hockey: Legault veut revoir le développement des jeunes joueurs québécois

Coup d'oeil sur cet article

Après s’être fait «taper sur les doigts» par Marc Bergevin pour avoir critiqué le CH sur cet enjeu, François Legault souhaite maintenant revoir le développement des joueurs québécois afin qu’un plus grand nombre atteigne la Ligue nationale de hockey.

Le premier ministre étudie présentement la question avec sa ministre responsable du Sport, Isabelle Charest. «Quand on vieillit, on cherche des legs et j’aimerais ça qu’on dise, dans une couple d’années: il y a plus de joueurs québécois dans la Ligue nationale grâce au premier ministre François Legault, qui a mis les choses en place», a déclaré M. Legault, mardi, dans le cadre du balado La poche bleue.  

Grand fan de hockey, le premier ministre était interviewé par Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse.  

Les deux ex-joueurs sont revenus sur ses propos de la mi-mai. François Legault avait alors critiqué l’organisation du Canadien, qui venait de disputer un match sans aucun joueur québécois en uniforme, une première en 112 ans.  

«Je pense que ça commence par en haut, puis je pense que Geoff Molson puis Marc Bergevin doivent être sensibles au fait que les Québécois aiment ça, voir des Québécois», avait-il notamment affirmé.  

Deux fois moins qu’avant

Peu après, le premier ministre a eu une conversation avec le directeur général du Canadien. «Je me suis fait taper sur les doigts par Marc Bergevin», a confié M. Legault.  

«J’ai eu le temps d’en jaser avec Marc Bergevin : il y a un problème de disponibilité de bons joueurs québécois. [...] Il va falloir améliorer notre formation pour l’élite, avoir des bons coachs et bien encadrer les joueurs. Je regarde ce qui se passe aux États-Unis, avec les universités, c’est peut-être un modèle à suivre», dit François Legault.  

La LNH comptait une cinquantaine de joueurs cette année, contre une centaine avant les années 2000, selon un recensement récent de Radio-Canada. 

Une source gouvernementale explique que la réflexion actuelle porte sur l’ensemble de la structure de développement des jeunes joueurs, jusqu’au niveau pee-wee. Le Québec pourrait notamment s’inspirer de pays comme la Finlande, qui ont du succès malgré une population de seulement 5,5 millions d’habitants. Toutefois, les travaux demeurent préliminaires, souligne-t-on. 

Dans l’industrie, on déplore que le Québec compte seulement trois équipes de hockey universitaire masculin. «Beaucoup de joueurs quittent pour les Maritimes», fait-on valoir.  

Nordiques

Comme il l’avait déjà fait, François Legault a déclaré aux animateurs de La poche bleue que le retour des Nordiques pourrait aider à intégrer plus de joueurs québécois dans une équipe de la LNH.  

«Ça mettrait de la pression sur le Canadien pour avoir plus de Québécois dans l’équipe: si les Nordiques en ont plus, je pense qu’il y en aurait plus. Je rêve de ça et je vais essayer de travailler fort [pour le retour des Nordiques]», dit-il.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.