/news/coronavirus
Navigation

AstraZeneca: le Dr Arruda répond aux interrogations sur la 2e dose

Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, lors d’une conférence de presse le 8 juin.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, lors d’une conférence de presse le 8 juin.

Coup d'oeil sur cet article

Québec fait marche arrière et ne recommande plus nécessairement à ceux qui ont reçu une première dose d’AstraZeneca de prendre un vaccin à ARN comme Pfizer ou Moderna pour la seconde injection.

• À lire aussi: AstraZeneca: Québec encourage le choix d’un autre vaccin en seconde dose

• À lire aussi - COVID-19: 161 nouveaux cas et un décès supplémentaire au Québec

• À lire aussi - COVID-19: un million de doses de Moderna arriveront au pays ce soir

On préfère les laisser faire leur choix. 

Pendant ce temps au fédéral, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) suggère plutôt de miser sur un vaccin à ARN messager, même pour la première dose.

Pour permettre aux lecteurs de s’y retrouver, l’Agence QMI a fait le point avec le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.


Quel vaccin devrais-je choisir pour ma seconde dose si j’ai déjà eu celui d’AstraZeneca ?

La chose la plus importante c’est d’avoir deux doses de vaccin, [dans un délai] entre 8 et 12 semaines. Tous les vaccins qu’on offre au Québec sont des vaccins qui sont sécuritaires et qui ont des taux d’efficacité comparables. Quelqu’un qui a eu AstraZeneca la première fois peut décider, pour des raisons qui lui appartiennent, d’avoir une autre fois l’AstraZeneca. Ça va donner une très bonne protection.


Lequel va le mieux me protéger ?

Sur la base des études d’efficacité vaccinale, la protection de deux AstraZeneca versus AstraZeneca avec un vaccin ARN, elle est presque similaire. C’est juste qu’on a remarqué que si on changeait AstraZeneca pour Pfizer, il y avait une augmentation du nombre d’anticorps produits, mais on ne sait pas à quel point ça se répercute. 

*Selon le comité sur l’immunisation du Québec, une seconde dose à ARN offre une protection supérieure, notamment face aux variants.


Quel vaccin risque de provoquer le plus d’effets secondaires ?

Ce n’est pas complètement tranché au couteau, mais on pense que si vous passez d’un AstraZeneca à un autre vaccin, vous pourriez avoir plus d’effets secondaires [et] si vous recevez les deux doses très proche, ça peut être encore plus important, mais si vous attendez de 8 à 12 semaines plus tard, ça va l’être moins. Mais les études sont encore en cours et on n’a pas toutes les données.


Lequel choisir afin d’avoir mon deuxième rendez-vous le plus rapidement ?

Ça va dépendre des régions, ça va dépendre du moment. Tout ça dépend de la disponibilité des vaccins. Vous devriez essayer d’obtenir un second rendez-vous, et sous peu, les gens vont savoir quels vaccins sont disponibles. Mais de toute façon, dans tous les sites de vaccination, on va avoir à la fois du AstraZeneca, du Moderna ou du Pfizer, pour vous donner votre deuxième dose.


Garantissez-vous à tous ceux qui ont eu AstraZeneca en première dose qu’ils pourront l’avoir pour la deuxième ?

Oui, il ne devrait pas y avoir de problème. La question est de savoir s’ils pourront l’avoir à 8, 9, 10 ou 11 semaines [d’intervalle]. Mais actuellement, on va avoir de l’AstraZeneca pour être capable de l’offrir aux gens qui veulent avoir de l’AstraZeneca. 

*Les propos du Dr Horacio Arruda ont été édités en partie pour en faciliter la lecture.  

  • Écoutez l'entrevue avec Gaston de Serres, médecin-épidémiologiste à l'INSPQ avec Geneviève Pettersen sur QUB radio:   

DIFFICULTÉS SUR CLIC SANTÉ

Plusieurs Québécois éprouvent des problèmes sur le site Clic santé au moment de devancer leur deuxième dose. La principale raison : l’approvisionnement en vaccin. Comme le site ne propose que des plages au même endroit où l’on a reçu sa première injection, certains lieux n’ont pas encore reçu la confirmation de leurs nouvelles livraisons, d’où l’absence de plages horaires disponibles. En conférence de presse, hier, le ministre de la Santé Christian Dubé a dit s’attendre à ce que cet enjeu soit réglé d’ici quelques jours.

À VOIR AUSSI:          

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres