/news/society
Navigation

Féminicides: Céline Dion «interpellée» pour chanter pour les victimes

Mélanie Ratté Bisaillon et la victime Nathalie Piché ensemble lors d'un match au Centre Bell il y a quelques années.
Photo courtoisie Mélanie Ratté Bisaillon et la victime Nathalie Piché ensemble lors d'un match au Centre Bell il y a quelques années.

Coup d'oeil sur cet article

Une amie de Nathalie Piché, victime du 13e féminicide de l’année, tente d’interpeller Céline Dion, la chanteuse préférée de la victime, afin qu’elle chante pour elle et pour toutes les victimes de ce fléau qui frappe le Québec cette année.

• À lire aussi: Féminicide à Québec: pressée de retirer sa plainte à la police

• À lire aussi: Violence conjugale: l’interdit de contact, une mesure inefficace selon une ex-victime

C’est le mandat que s’est donné Mélanie Ratté Bisaillon, une amie de longue date de Nathalie Piché, après 48 heures à pleurer celle qui a été assassinée dans un appartement de Limouilou, mardi. Selon Mélanie, Nathalie Piché était une «très grande fan» de Céline Dion. 

Mélanie Ratté Bisaillon et la victime Nathalie Piché ensemble lors d'un match au Centre Bell il y a quelques années.
AFP

«Nathalie a chanté du Céline Dion toute sa vie et elle chantait bien. Cette fois, ça pourrait être Céline qui chante pour Nathalie», espère Mélanie. Elle souhaite que sa demande se réalise aussi pour mettre un peu de baume sur les blessures de ses trois filles.  

Cette dernière a eu cette idée plutôt improbable au lendemain du meurtre et l’a partagée sur Facebook. Depuis, les partages se sont multipliés.  

Symbolique

Évidemment, Mélanie est particulièrement touchée par ce 13e féminicide à survenir au Québec, mais sa demande se veut un «symbole pour tous les autres féminicides», assure-t-elle. «Pour toutes les personnes endeuillées». 

«C’est le phénomène qu’il faut mettre en lumière», demande-t-elle. «Il faut faire grandir l’amour et la lumière». 

Tante par alliance

Mélanie a connu Nathalie Piché il y a une vingtaine d’années alors qu’elle était dans la famille de son conjoint de l’époque. «La connexion a été instantanée, se rappelle Mélanie, c’était très profond.» 

Les deux femmes se sont moins vues par la suite, mais ont gardé contact via les réseaux sociaux. 

Mélanie se dit troublée par le dernier message qu’elle lui a écrit, «bizou petit ange». «Je ne l’appelais jamais mon ange». 

Elle espère maintenant transformer ce rendez-vous manqué avec Nathalie en rencontre improbable avec la voix de Céline Dion. «J’y crois tellement», dit Mélanie, même si elle est consciente du défi. 

Si vous avez besoin d’aide

SOS violence conjugale 

· www.sosviolenceconjugale.ca 

· 1 800 363-9010 

À VOIR AUSSI