/news/society
Navigation

Gatineau: des itinérants tannés d’être déménagés comme un «troupeau de vaches»

Des personnes en situation d’itinérance, dont Dean Lamoureux (au centre), Sarah Maxwell et Gaby Cyr-Lanthier, ont manifesté pacifiquement vendredi devant l’aréna Robert-Guertin, à Gatineau, en Outaouais, contre le déménagement du gîte au Motel Montcalm.
Photo Agence QMI, Jadrino Huot Des personnes en situation d’itinérance, dont Dean Lamoureux (au centre), Sarah Maxwell et Gaby Cyr-Lanthier, ont manifesté pacifiquement vendredi devant l’aréna Robert-Guertin, à Gatineau, en Outaouais, contre le déménagement du gîte au Motel Montcalm.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs citoyens et commerçants du quartier Pointe-Gatineau, en Outaouais, sont montés aux barricades pour dénoncer le déplacement de personnes en situation d’itinérance dans leur secteur, un avis partagé par les itinérants qui ne veulent rien savoir du déménagement du Vieux-Hull, si bien qu’ils ont aussi lancé une pétition pour contrer le projet.

• À lire aussi: Près de 150 000 nuitées offertes aux itinérants

La grogne s’est intensifiée à Gatineau depuis l’annonce lundi du déménagement de personnes en situation d’itinérance de l’aréna Robert-Guertin au Motel Montcalm, situé sur le boulevard Gréber. Deux pétitions sont en cours pour stopper le projet, dont une initiée par un groupe d’itinérants qui a déjà recueilli plus de 80 signatures.

«Personne ne nous a consultés, on nous impose cette décision. Nous sommes tannés de nous faire déménager d’un bord pis de l’autre comme un troupeau de vaches», a indiqué le porte-parole du groupe, Dean Lamoureux.

Une manifestation pacifique avait d’ailleurs été organisée en ce sens vendredi devant l’aréna Robert-Guertin.

Le porte-parole des personnes en situation d’itinérance à Gatineau, Dean Lamoureux, dans le campement érigé devant l’aréna Robert-Guertin pour manifester contre le déménagement du gîte au Motel Montcalm.
Photo Agence QMI, Jadrino Huot
Le porte-parole des personnes en situation d’itinérance à Gatineau, Dean Lamoureux, dans le campement érigé devant l’aréna Robert-Guertin pour manifester contre le déménagement du gîte au Motel Montcalm.

Communications déficientes

Bien que les commerçants et citoyens craignent pour la sécurité et la quiétude du secteur, ils déplorent surtout le fait de ne pas avoir été consultés durant tout le processus. L’annonce officielle du projet a en effet été faite lundi et les itinérants commenceront à être transférés progressivement vers le Motel Montcalm dès le 25 juin prochain.

«Ce projet a été monté en cachette, nous avons été placés devant un fait accompli», a évoqué Chirine Rizkallah Adam, copropriétaire des motels du Chevalier et Adam, des commerces voisins.

«Seuls des organismes de quartier ont été consultés et ils sont loin de représenter l’ensemble des citoyens», a réagi pour sa part l’une des responsables de la pétition citoyenne, qui a préféré taire son nom par peur de représailles, cette pétition ayant accumulé plus de 400 signatures jusqu’à maintenant.

«Ils essaient de nous faire avaler une grosse couleuvre», a même illustré une personne partenaire du projet qui a aussi voulu garder l’anonymat.

Des personnes en situation d’itinérance, dont Dean Lamoureux (au centre), Sarah Maxwell et Gaby Cyr-Lanthier, ont manifesté pacifiquement vendredi devant l’aréna Robert-Guertin, à Gatineau, en Outaouais, contre le déménagement du gîte au Motel Montcalm.
Photo Agence QMI, Jadrino Huot

Rencontres ciblées

Les principaux responsables du projet, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), le Gîte Ami et la Ville de Gatineau, ont bien tenté de réparer les pots cassés, vendredi, en organisant des rencontres avec de petits groupes ciblés, mais en vain.

«Ces rencontres ne sont pas un exercice de consultation pour savoir si les gens sont pour ou contre le projet, ou à quel endroit ils voudraient installer [le gîte]. Il s’agit d’un processus d’accompagnement et de gestion de risques pour trouver des solutions en lien avec les préoccupations [des commerçants et citoyens]», a répliqué Renée Amyot, présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé.

Le CISSSO et le Gîte Ami ont par ailleurs dévoilé qu’ils louaient déjà 18 chambres au Motel Montcalm depuis le mois de septembre 2020 et qu’aucune intervention policière n’y avait été effectuée durant cette période, des dires qui n’ont toutefois pu être vérifiés auprès du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) en fin d’après-midi.

L’Agence QMI a cependant appris que seuls trois travailleurs de rue étaient affectés à ce quartier, mais qu’ils devaient aussi couvrir les secteurs de Masson-Angers et de Buckingham. Il n’y avait toujours aucun plan en vue d’augmenter ces effectifs.

Enfin, les responsables n’ont pu garantir ce qu’il adviendrait du projet à la fin du bail de 11 mois au Motel Montcalm, à savoir s’il serait prolongé ou non à cet endroit.

Des personnes en situation d’itinérance, dont Dean Lamoureux (au centre), Sarah Maxwell et Gaby Cyr-Lanthier, ont manifesté pacifiquement vendredi devant l’aréna Robert-Guertin, à Gatineau, en Outaouais, contre le déménagement du gîte au Motel Montcalm.
Photo Agence QMI, Jadrino Huot