/news/provincial
Navigation

Travaux sur le pont Pierre-Laporte: une congestion routière pire qu’anticipé, croit Lévis

Travaux sur le pont Pierre-Laporte: une congestion routière pire qu’anticipé, croit Lévis
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Lévis anticipe que la congestion routière sur la rive sud durant les mégatravaux estivaux sur le pont Pierre-Laporte sera pire que les estimations du ministère des Transports.

• À lire aussi: Des bouchons monstres durant 22 jours à cause du pont

Les prévisions gouvernementales avancées jeudi ne reflètent probablement pas la réalité, car elles correspondent grosso modo à la congestion lors d’une heure de pointe habituelle, a insisté le maire Gilles Lehouillier, vendredi matin, en point de presse. «Les bouchons vont être plus importants que ce qui est anticipé», a-t-il mentionné.  

Selon les simulations réalisées par la municipalité, on s’attend à ce que le refoulement routier se rende jusqu’à la route Kennedy à l’est et bien au-delà du secteur Saint-Nicolas à l’ouest durant les 22 jours de travaux estivaux.   

«Au niveau de la circulation, c’est le plus gros défi qu’on a à régler. Les problématiques d’attente anticipées vont être énormes, a convenu le maire. Les structures des ponts n’ont pas été configurées pour le transport en commun et pour de tels types d’opérations de sécurité (comme la circulation des véhicules d’urgence sur la voie centrale du pont de Québec).»  

Un coût de 5,5 millions$ pour la municipalité

Selon une évaluation préliminaire, la Ville Lévis calcule que les travaux du ministère des Transports du Québec vont lui coûter 5,5 millions$, dont 1,3 million$ pour la sécurité publique. Quelque 15 pompiers seront ajoutés et 30 policiers seront directement affectés à la gestion de la circulation.  

Et, pour ne rien arranger, le fait qu’il y ait un seul traversier, en été, entre Lévis et Québec constitue «un handicap sérieux», a glissé le maire Lehouillier. 

Consciente que les travaux risquent de compliquer la circulation, la municipalité suspendra les frais normalement exigés aux parents qui arrivent en retard au moment de récupérer leurs enfants inscrits aux camps de jour. Il sera d’ailleurs possible d’annuler l’inscription à ces camps, sans frais, pendant la durée des travaux. 

Pour minimiser les déplacements des citoyens, Lévis a également décidé de suspendre les frais pour les livres rendus en retard dans ses bibliothèques.