/sports/opinion/columnists
Navigation

Abracadabra ! Le Canadien sort un lapin de son chapeau

Abracadabra ! Le Canadien sort un lapin de son chapeau
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Il aurait été sans doute très amusant de voir Dominique Ducharme dans son salon lorsque Josh Anderson a inscrit les buts égalisateur et victorieux dans cette deuxième victoire de son équipe aux dépens des Golden Knights.

• À lire aussi: Le satané virus ne nous lâche pas

Et au diable la COVID ! Le coach a dû se frapper la tête au plafond. On rapporte d’ailleurs que plusieurs cas similaires se sont produits à Montréal et dans la province.

Encore et toujours Price

Ce triomphe est d’abord celui de Carey Price, même s’il a mal paru sur le deuxième but des visiteurs inscrit par Alex Pietrangelo.

Pendant qu’il multipliait les arrêts, son vis-à-vis Marc-André Fleury connaissait une veillée tranquille. Il en a été ainsi jusqu’à ce que le vétéran gardien cafouille sur une rondelle tirée de loin par Shea Weber dans les derniers instants de la troisième période.

Fleury s’est enfargé dans ses bottines et la rondelle a bondi devant le filet où Anderson n’a eu qu’à la cueillir comme un fruit mûr. Mais que dire de la passe de Paul Byron sur le but vainqueur ! Il a fait montre d’une belle présence d’esprit.

Et c’est ainsi que le Canadien mène la série 2 à 1.

La police s’en vient ! 

Ce match me rappelle une soirée à Boston, lors d’une série entre le Tricolore et les Bruins en 2002. Gino Odjick y était allé d’une déclaration savoureuse après la rencontre.« On ferait mieux de se sauver d’icitte avant que la police vienne nous arrêter ! », avait-il lancé avec son sourire édenté.

José Théodore, qui connaissait la meilleure saison de sa carrière, venait d’effectuer 43 arrêts – le même nombre que Price hier soir –, dans une victoire de 2 à 1 du Tricolore. 

Soirée difficile

Parlant de police, les arbitres Chris Lee et Dan O’Rourke ont été misérables, hier soir. Les officiels connaissent d’ailleurs des séries vraiment affreuses. C’est franchement épouvantable ce qu’on voit cette année.