/investigations/truth
Navigation

Le projet de GNL Québec n’est pas mort

Une image de ce dont pourrait avoir l’air le projet d’usine de GNL Québec à Saguenay.
Illustration d’archives Une image de ce dont pourrait avoir l’air le projet d’usine de GNL Québec à Saguenay.

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : notre Bureau d’enquête, basé à Montréal, à Québec et à Ottawa, se spécialise dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos journalistes et recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre de voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'ÉNONCÉ  

Le député conservateur de la Saskatchewan, Warren Steinley, a affirmé lundi que les « croisades anti-pétrole et anti-gaz naturel » des libéraux ont des conséquences sur les projets canadiens. « L’annulation des projets Keystone XL, Énergie Est, Pacific Northwest, Northern Gateway et de ceux de gaz naturel liquéfié à Aurora, Grassy Point et Saguenay le prouve », a-t-il dit lors de la période des questions.

• À lire aussi: Énergie Saguenay: des organismes environnementaux veulent plus de transparence

• À lire aussi: Énergie Saguenay: GNL-Québec déniche un partenaire

LES FAITS   

M. Steinley se trompe en partie. Six des sept projets qu’il énumère ont effectivement été annulés. Ce n’est toutefois pas le cas du projet de gaz naturel liquéfié au Saguenay. 

Cette semaine, le projet d’Énergie Saguenay, géré par GNL Québec, a effectivement reçu des avis défavorables de Pêches et Océans Canada et Parcs Canada. Les deux rapports statuent que le transport maritime lié au projet représente des risques pour les bélugas dans le fjord du Saguenay et dans l’estuaire du Saint-Laurent. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement a également émis de sérieuses réserves en mars 2021. 

Cependant, le projet n’est pas mort. Le statut du projet est encore « en cours » d’évaluation au fédéral. Québec doit aussi prendre position d’ici la fin de l’été.

—Andrea Valeria

CHIFFRE DE LA SEMAINE: 16,8 %  

C’est la proportion de la population du Québec qui est complètement vaccinée contre la COVID-19. Cela comprend les personnes ayant reçu les deux doses de leur vaccin et celles qui ont contracté le virus et n’ont reçu qu’une dose. 

Même si le Canada se trouve parmi les meilleurs au monde pour l’administration de la première dose, nous traînons de la patte quant à la part de personnes complètement vaccinées. Le pays se classe 30e parmi les 38 pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques, selon le site Our World in Data, avec un taux de 15,9 %.  

Selon l’Institut de la statistique du Québec, 56,6 % des personnes de 80 ans et plus sont à ce jour adéquatement vaccinées, suivies de 44,4 % des 70 à 79 ans et de 23,1 % des 50 à 69 ans.

—Sarah Daoust-Braun