/sports/golf
Navigation

Une dernière poussée olympique

Coup d'oeil sur cet article

L’Omnium des États-Unis représente la dernière chance pour la qualification au tournoi olympique.

• À lire aussi: Quand son tour reviendra-t-il?

• À lire aussi: Un Canadien en tête de l’Omnium des États-Unis

C’est lundi que la Fédération internationale de golf (FIG) dévoilera l’identité des 60 golfeurs qui participeront aux Jeux de Tokyo du 29 juillet au 1er août. Le tournoi de 72 trous, tant chez les hommes que chez les femmes, sera disputé au club de golf Kasumigaseki au nord-ouest de la capitale. 

Selon les règles de la fédération, quatre golfeurs au maximum peuvent représenter leur pays s’ils sont dans le top 15 du classement olympique. Dans le cas contraire, le nombre est limité à deux. 

Ainsi, les Américains seraient représentés, pour le moment, par Justin Thomas, Collin Morikawa, Bryson DeChambeau et Xander Schauffele. Le meneur mondial, Dustin Johnson, a fait savoir il y a quelques mois qu’il n’était pas intéressé à se déplacer au Japon, citant entre autres le calendrier occupé sur le circuit de la PGA. 

Les Cantley, Reed, Koepka, Simpson et Finau seraient les remplaçants. Une excellente performance pour remonter au tableau dans cette ronde finale sera primordiale.

Rory McIlroy portera quant à lui les couleurs de l’Irlande en compagnie de Shane Lowry. 

Le Canada serait représenté par Corey Conners et Mackenzie Hughes. 

Rondes finales importantes

Dans ce dernier week-end donnant accès à Tokyo, l’Anglais Paul Casey n’a pas lésiné sur les efforts. Sachant son billet en péril dans le clan britannique, il a mis la pédale au plancher en enregistrant une ronde de 67 (-4) qui l’a fait grimper dans le top 20 au tableau. Son principal adversaire, Matthew Fitzpatrick, occupe quant à lui le dernier tiers du classement à Torrey Pines. 

À Rio en 2016, Justin Rose avait remporté la médaille d’or dans l’un des tournois les plus enlevants de la saison. Henrik Stenson et Matt Kuchar avaient complété le podium.