/entertainment/music
Navigation

La France dans la mire de Sydney

La Québécoise participe à un événement en ligne

Coup d'oeil sur cet article

Après le Québec, c’est au tour de la France d’entrer dans la mire de Sydney. La jeune rappeuse participera cette semaine aux célébrations entourant la Fête de la musique de la chaîne Nickelodeon. 

« Des fois je me lève le matin et je me demande si tout ça, c’était un rêve », souffle celle qui a raflé les honneurs lors de la première saison de La Voix Junior, en 2017.

Car une percée en France, elle l’avoue, relevait jadis du rêve. L’idée qu’il se concrétise par cette première vitrine européenne a quelque chose de surréaliste pour la chanteuse de 14 ans. 

« Ça fait tellement longtemps que j’y pense. Ce que je veux, c’est que ma musique traverse les frontières. Mais dans le fond, moi je suis une fille comme les autres. J’ai de la difficulté à penser que les gens là-bas vont connaître mon nom, ma musique », confie-t-elle. 

Prestation et entrevue

Dès mardi, nos cousins français pourront donc découvrir la jeune Québécoise au moyen d’une prestation de sa plus récente chanson, Week-End. Tournée en amont dans les studios MELS de Montréal, la vidéo sera relayée sur la chaîne YouTube et la page Instagram de la chaîne française Nickelodeon. Mercredi, ce sera au tour d’une entrevue, également préenregistrée, d’être présentée sur ces mêmes plateformes totalisant quelque 2,5 millions d’abonnés. 

Dans les deux cas, la diffusion sera accessible à ses fans québécois.

« Une chance que c’est déjà enregistré. Je ne pense pas que j’aurais dormi de la nuit si j’avais eu à faire ça en direct », rigole Sydney.

Du même souffle, la chanteuse dit avoir confiance que le message derrière la pièce Week-End – une ode au pouvoir parfois insoupçonné de la jeunesse – trouvera écho outre-mer. 

« Cette chanson-là, c’est pour faire réaliser aux jeunes qu’on a plus de pouvoir qu’on pense. Alors il faut se battre pour défendre nos valeurs et les changements qu’on veut voir dans le monde. Si on se met ensemble, on peut avoir un grand impact sur le futur. C’est tellement universel comme message », avance-t-elle.