/news/provincial
Navigation

Métro léger: Gosselin est «gêné» de son projet selon le maire Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo DIDIER DEBUSSCHERE Le maire de Québec, Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Gosselin est «gêné» de sa proposition de métro léger, a attaqué Régis Labeaume lundi soir lors du conseil municipal.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Gosselin veut un métro léger à la place du tramway

• À lire aussi: Métro léger de Québec 21: Labeaume crie à la «fake news»

• À lire aussi: Projets de transport: provoqué en duel par Gosselin, Labeaume décline l’invitation

En cette première séance depuis que Québec 21 a présenté son projet, le chef de l’opposition a utilisé son temps de parole de 21 minutes lors de son intervention principale de début de soirée pour parler de relance économique et des difficultés financières vécues par plusieurs commerces en raison de la pandémie.

Il n’a toutefois pas dit un mot sur l’engagement phare de son parti pour la prochaine élection, un projet de métro léger souterrain de 13,5 kilomètres, ce que le maire de Québec a pris un malin plaisir à souligner.

«Je veux juste qu’on réalise qu’on est le premier conseil après le 9 juin où l’opposition a rendu public son projet du siècle de petit métro de la haute ville et ce soir, c’est le premier conseil, il n’ose même pas en parler! Faut-tu ne pas avoir confiance en son projet!», s’est exclamé le maire.

Le chef de Québec 21 a répondu que M. Labeaume était hors sujet puisque ce n’était pas l’objet de son discours et lui a rappelé qu’il l’a invité à débattre publiquement de leurs projets de transport respectifs, ce que le maire a refusé.

«Je le comprends d’être gêné», a répliqué le maire. «Honnêtement, c’est extraordinaire, ce qu’on vit ce soir. Ça fait des années qu’on nous annonce le projet du siècle, le petit métro de la haute ville, mais il n’a pas le cœur d’en parler ce soir, bravo!»

Le maire en a rajouté une couche un peu plus tard, estimant «[qu’]ils [l’opposition, NDLR] viennent déjà de l’enterrer» et que «ça sent la confusion à plein nez, je dirais même le désarroi. Ça sent la défaite à plein nez.»

L’échange a fait bondir le conseiller municipal de Neufchâtel-Lebourgneuf et membre de Québec 21, Patrick Paquet. Le président du conseil municipal lui a reproché d’avoir échappé des sacres dans la salle du conseil, qui étaient toutefois inaudibles pour les gens à l’écoute.

«Le maire ne croit pas en son projet, mais surtout, il a peur du nôtre. Il a vu les réactions positives. Je lui annonce aussi qu’on a reçu plus de 400 courriels de citoyens, sur notre page Facebook, notre vidéo a été vue à plus de 7500 reprises, c’est un succès monstre», a défendu Jean-François Gosselin plus tard dans la soirée, en répondant à la question d’un citoyen.

Rappelons que Québec 21 propose un réseau de métro léger souterrain et de trambus de près de 3 G$. En se basant sur les calculs de son bureau de projet pour le tramway, l’administration Labeaume soutient que le coût réel du projet de l’opposition serait au moins deux fois plus élevé.