/news/green
Navigation

Pas davantage de tornades, mais elles sont plus violentes

tornade evite beauce
Photo courtoisie Un citoyen en Beauce a capté ce tourbillon en formation.

Coup d'oeil sur cet article

Il faut s’attendre à ce que le réchauffement climatique rende les tornades plus intenses que ce que l’on a pu connaître, expliquent plusieurs experts.

• À lire aussi: [EN VIDÉO] Visite d’une maison détruite par la tornade à Mascouche

Pour Nicolas Lessard, chasseur de tornade à Québec Vortex et étudiant en science de l’atmosphère, il semble en fait y avoir une diminution des fréquences des tornades, mais une augmentation de leur intensité.

Pour Jean-Pierre Blanchet, professeur au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’UQAM, le réchauffement climatique joue clairement un rôle.

« Rien qu’une petite augmentation de la température fait que les événements extrêmes arrivent de plus en plus souvent, et ça, on le voit dans tous les aspects de la météorologie », affirme-t-il.

Le météorologue Gilles Brien abonde dans le même sens, au micro de Danny St Pierre sur QUB radio.

« C’est la même chose avec les ouragans. Beaucoup d’études ont démontré par exemple que les ouragans ne sont pas plus nombreux qu’avant à comparer aux années 1960, mais ils sont jusqu’à 60 % plus forts », explique-t-il.  

  • Écoutez l’entrevue de Gilles Brien avec Danny St Pierre:   

Une recherche sur le phénomène  

Un groupe de recherche accompagné d’ingénieurs de London, en Ontario, a débarqué mardi à Mascouche pour étudier et documenter l’événement climatique.

« Avec des drones sophistiqués, on va pouvoir voir les dommages qui ont été causés par la tornade et carter les données pour déterminer quel a été son point de départ et d’arrivée, quel genre de dommages elle a faits », explique Francis Lavigne-Thériault, assistant de recherche bilingue pour Projet tornades du Nord (NTP).

Ce projet, né d’un partenariat entre l’Université Western, à London, en Ontario, et ImpactWX, vise à documenter toutes les tornades du Canada.

L’un des principaux projets de NTP est de mettre à jour les données météorologiques pour chaque province du Canada, et avoir une meilleure vision du nombre de tornades qu’il y a chaque année au pays et dans les provinces.

Grâce aux réseaux sociaux et aux informations récoltées par son équipe de météorologistes, le personnel de NTP a déjà pu déterminer où aller se positionner pour aller mener les recherches sur le terrain.

À VOIR AUSSI :