/news/currentevents
Navigation

Fusillade dans Villeray: le SPVM épingle deux suspects et saisit un pistolet

Les policiers sur SPVM ont arrêté deux suspects et saisi un pistolet Glock chargé dans le cadre de son enquête sur une fusillade survenue le 7 juin 2021, à l’angle de l’avenue Papineau et de la rue Everett, dans le quartier Villeray, à Montréal.
Photo courtoisie SPVM Les policiers sur SPVM ont arrêté deux suspects et saisi un pistolet Glock chargé dans le cadre de son enquête sur une fusillade survenue le 7 juin 2021, à l’angle de l’avenue Papineau et de la rue Everett, dans le quartier Villeray, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Deux hommes ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête portant sur la fusillade survenue il y a deux semaines, dans le quartier Villeray, à Montréal.

• À lire aussi: Trois fusillades terrorisent des citoyens de Montréal

• À lire aussi: Fusillades: la mairesse Plante toujours préoccupée

• À lire aussi: Montréal: des coups de feu tirés dans Villeray

Dans la soirée du 7 juin, vers 23 h 30, des coups de feu ont été tirés à partir d’un véhicule en mouvement, près de l’intersection de l’avenue Papineau et de la rue Everett.

Un homme qui marchait dans la rue était visé par les tirs. Ce dernier aurait été blessé par au moins un projectile, mais n’aurait toujours pas été localisé à ce jour.

Les deux suspects qui se trouvaient à bord du véhicule ont poursuivi leur route, quittant les lieux en trombe.

L’enquête qui a suivi a permis d’identifier Christian-Olivier Bien-Aimé et un présumé complice comme étant les auteurs allégués de cette fusillade.

Une perquisition menée au domicile de Bien-Aimé quelques jours plus tard a permis aux policiers de saisir un pistolet Glock 9 mm chargé, des munitions et un poing américain.

Christian-Olivier Bien-Aimé a été épinglé vendredi dernier et a comparu au palais de justice de Montréal sous des accusations en matière d’arme à feu et de bris d’ordonnance.

Son présumé complice a également été appréhendé et il est toujours en attente de sa comparution.

L’enquête se poursuit dans ce dossier afin d’éclaircir les circonstances de la fusillade.

À VOIR AUSSI