/news/society
Navigation

Pensionnats autochtones: plus de 300 corps retrouvés en Saskatchewan

Pensionnats autochtones: plus de 300 corps retrouvés en Saskatchewan
Gracieuseté Facebook/Cowessess First Nation

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de corps ont été retrouvés près d’un ancien pensionnat autochtone, fréquenté par les membres de la Première Nation de Cowessess, dans le sud de la Saskatchewan, mercredi.

Les tombes trouvées sur site de l'ancien pensionnat de Marieval, en activité de 1899 à 1997, étaient non marquées et leurs nombres seraient «le plus important à ce jour au Canada», a indiqué la Fédération des nations autochtones souveraines (FSIN) dans un communiqué.

Le nombre de victimes dépasserait les 300, a précisé le chef de la communauté de Cowessess, Cadmus Delorme, mercredi, lors d’une entrevue accordée au journal saskatchewanais Régina Leader-Post.

M. Delorme devait toutefois s’entretenir avec les membres de sa communauté en soirée, avant de donner plus de détail sur cette découverte «horrible et choquante» qu’a qualifié la FSIN. Une conférence de presse est prévue jeudi matin.

En mai dernier, 215 enfants ont été retrouvés sur le site d’un ancien pensionnat, près de Kamloops en Colombie-Britannique, ce qui a provoqué une onde de choc et un deuil dans tout le pays.

Le pensionnat de Marieval est situé à 24 kilomètres au nord de Broadview et à environ 165 kilomètres à l'est de Regina.

La FSIN aide présentement les Premières Nations à effectuer les recherches sur les sites d’anciens pensionnats de la Saskatchewan. Cette province en compte plus de 20.

Les recherches ont débuté il y a un peu plus de trois semaines. Le nombre de victimes devrait également croitre au fil des découvertes à déclarer la FSIN.