/news/transports
Navigation

Des soins en réadaptation suspendus en raison des travaux sur le pont Pierre-Laporte

Certains services seront reportés en juillet et en août

Coup d'oeil sur cet article

L’impact des travaux sur le pont Pierre-Laporte, qui devraient débuter dimanche, se fera ressentir jusque dans le système de santé alors que l’IRDPQ suspendra ses services non essentiels à son centre de service du chemin Saint-Louis et que certaines chirurgies non urgentes de patients de la Rive-Sud pourraient être reportées dans les hôpitaux de Québec.

Une famille de Québec, dont un enfant est suivi par un orthophoniste au centre de service du chemin Saint-Louis de l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ), a été surprise d’apprendre que la succursale sera en partie fermée durant les travaux sur le pont Pierre-Laporte.

«Compte tenu du temps requis et du trafic important à prévoir, le comité de la sécurité civile a décidé de maintenir les services essentiels seulement). Par conséquent, les services à l’IRDPQ (Saint-Louis) seront fermés du 28 juin au 7 juillet et du 9 au 20 août», a expliqué par courriel l’orthophoniste à la famille.

L’orthophoniste a offert diverses alternatives telles que des thérapies par visioconférence, l’envoi de matériel pour travailler à la maison ou de prendre une pause pour l’été.

La famille, qui n’a pas voulu être identifiée, trouve extrême la décision de fermer l’institut. Elle estime que le suivi virtuel n’est pas non plus une option valable, puisqu’il ne fonctionne pas bien avec leur enfant.

Secteur névralgique

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a invoqué «des raisons de sécurité en lien avec un risque important d’être coincé pendant plusieurs heures dans des bouchons de circulation et les risques associés de cette clientèle vulnérable», pour fermer le centre de service du chemin Saint-Louis durant les deux périodes de travaux sur le pont Pierre-Laporte, a indiqué sa porte-parole Annie Ouellet.

La décision ne touche toutefois pas le bâtiment principal de l’IRDPQ sur le boulevard Wilfrid-Hamel, où les activités se poursuivent.

Le CIUSSS dit avoir tenu compte notamment de l’emplacement dans un secteur de congestion majeur, de la demande du ministère des Transports de limiter la circulation à l’approche des ponts et de la possibilité d’offrir des services en visioconférence ou à domicile.

Le centre sur Saint-Louis demeure toutefois ouvert «pour les services de réadaptation essentiels» pour lesquels le processus de réadaptation serait compromis.

Le CIUSSS ajoute que «tous les parents ont été contactés individuellement afin de leur expliquer le contexte, afin d'établir les modalités alternatives pour chacun des usagers.»

Les conférences que le CIUSSS tient à l’occasion au centre culturel Le Montmartre sont aussi suspendues le temps des travaux.

Accommodements au CHU

De son côté, le CHU a indiqué que des chirurgies non urgentes peuvent être reportées pour les patients de la Rive-Sud qui ne peuvent pas être hébergés sur la Rive-Nord à la suite de l’opération.

Ceux qui peuvent être hébergés sur la Rive-Nord et éviter ainsi de rester coincés de longues heures dans la circulation après l’intervention garderont leur rendez-vous. L’hôpital discutera de la situation avec le patient.

«Le but, c’est de faire le moins de report possible. On a déjà dû reporter des chirurgies non urgentes en raison de la COVID, alors on veut éviter le plus possible de reporter d’autres rendez-vous», affirme Bryan Gélinas, porte-parole du CHU.

Cauchemar en vue

Deux blitz de travaux sont prévus de dimanche 22h jusqu’au 7 juillet, puis du 8 au 18 août. Les interventions auront lieu 24 heures sur 24. Une seule des trois voies dans chaque direction sera maintenue ouverte.

Le ministère des Transports a indiqué que les dates pourraient être modifiées «en raison de contraintes opérationnelles ou de la météo».

L’intervention vise à remplacer la membrane d’étanchéité sous l’asphalte, travaux qui avaient été ratés en 2014.