/news/politics
Navigation

Normand Duguay songe à un retour en politique

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-député péquiste de Duplessis Normand Duguay songe à son retour en politique.

Récemment sollicité par le premier ministre du Québec, François Legault, il s'intéresse plutôt à la mairie de Sept-Îles. Il habite d’ailleurs la municipalité de la Côte-Nord depuis maintenant quelque temps, après avoir notamment habité Québec depuis 2003.

«Je regarde un peu ce qui se passe sur la Côte-Nord. L’envie de revenir me chatouille», a lancé Normand Duguay à TVA Nouvelles.

Il entend mener certains dossiers de front, notamment quant au transport et à la qualité de vie des gens de Sept-Îles. Il a également déploré qu’aucun projet de maison des aînés, si cher à la CAQ, ne soit prévu à la ville de Sept-Îles.

«Je pense que les gens ici ont besoin de cette maison-là. C’est un dossier sur lequel nos élus devraient travailler. La municipalité devrait chapeauter ce dossier-là pour aller plus loin», a-t-il dit.

Normand Duguay n’a pas encore pris la décision de revenir à la politique active, mais il dit avoir encore beaucoup d’énergie à consacrer au service public, particulièrement en ces temps de déconfinement. «La COVID, quand on a eu les deux vaccins, on est comme fringant. Moi, j’ai déjà été piqué pour la politique, alors je suis entièrement fringant», a-t-il ajouté.

L’homme de 79 ans a représenté les électeurs dans Duplessis durant 7 ans, entre 1997 et 2003, sous la bannière du Parti québécois, une formation avec laquelle il a pris ses distances depuis.

«Je cadre plus avec les idées de la CAQ qu’avec les idées du Parti québécois», a-t-il affirmé à TVA Nouvelles.

À plus forte raison parce qu’il garde un lien de proximité avec François Legault, un ami. «François Legault, c’est quand même un copain que j’ai fréquenté pendant au moins 7 ans. Ce dernier m’a demandé pourquoi tu ne reviens pas à Sept-Îles aussi. J’ai dit: "Écoute, c’est sûr que ça me chatouille un peu. Mais je préférerais mettre mes énergies pour défendre les intérêts de Sept-Îles même"», a confié M. Duguay.