/investigations/truth
Navigation

Non, la PCU n’a pas doublé

Parlement Ottawa
Photo d’archives Le chef du NPD, Jagmeet Singh, en 2018.

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : notre Bureau d’enquête, basé à Montréal, à Québec et à Ottawa, se spécialise dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos journalistes et recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre de voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'ÉNONCÉ  

Dans une vidéo publiée samedi dernier sur Facebook, le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, s’est réjoui des gains réalisés par sa formation politique à la Chambre des communes pendant la pandémie. « Nous leur avons fait doubler la PCU », se félicite en anglais M. Singh, accompagné d’une infographie montrant que les néo-démocrates auraient forcé les libéraux à faire passer la Prestation canadienne d’urgence (PCU) de 1000 $ à 2000 $.

LES FAITS  

Il s’agit d’une explication tirée par les cheveux. D’abord, la PCU a été établie à 2000 $ pour quatre semaines dès son annonce, le 25 mars 2020. Précédemment, les Canadiens pouvaient recourir à l’assurance-emploi, dont les prestations varient en fonction du salaire. « Pour de nombreuses personnes qui gagnent le salaire minimum ou un [peu plus], cela signifie des gains d’environ 1000 $ par mois », a expliqué Olivier Clavet, porte-parole pour le NPD. Selon le NPD, le premier ministre Justin Trudeau a envisagé une PCU à 1000 $ par mois lors d’un entretien téléphonique avec Jagmeet Singh peu de temps avant l’annonce officielle. Ce dernier a demandé qu’elle soit de 2000 $ pour l’appuyer. La PCU a finalement été annoncée à 2000 $ et n’a pas bougé par la suite.

–Pascal Dugas Bourdon

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE: 37,7%  

C’est l’augmentation du nombre de véhicules électriques (VÉ) sur les routes du Québec en un an, soit du 1er janvier 2020 au 1er janvier 2021. Selon les données publiées par le ministère des Transports, le nombre de VÉ est passé de 66 258 à 91 245 durant cette année pandémique, une augmentation d’environ 25 000 véhicules. Parmi les grandes villes du Québec, Gatineau a connu une augmentation de 43 %, suivie par Montréal (40 %), Sherbrooke (38 %), Trois--Rivières (37 %), puis Québec (30 %). 

Au cours des derniers mois, le cap des 100 000 VÉ a été atteint au Québec, montrant que l’intérêt pour ce type de voiture ne semble pas s’essouffler.

–Pascal Dugas Bourdon

À VOIR AUSSI