/weekend
Navigation

Du miel plein l’objectif

Ferme-Neuve, Hautes-Laurentides | 46°43’55.6”N 75°25’30.6”W

Coup d'oeil sur cet article

La photographie me permet depuis près de vingt ans d’explorer une panoplie d’univers captivants, remplis de gens passionnés. Parmi mes photoreportages favoris au Québec, celui réalisé chez les Miels d’Anicet, dans les Hautes-Laurentides, est inoubliable. Selon moi, Anicet et Anne-Virginie incarnent de vrais artisans du terroir, en amour avec les abeilles et l’art du miel. Cependant, documenter visuellement l’apiculture n’est pas une mince affaire. Cela exige une proximité avec un sujet pour le moins piquant. J’ai passé des jours la tête et les mains dans les ruches à photographier les comportements de ces insectes, essentiels à notre vie. En pleine brume matinale, le rucher offre des prises de vue sublimes au lever de soleil. J’ai aussi capté des images complexes comme une ouvrière qui transporte le pollen. Pour ce faire, je me suis allongé dans l’herbe à l’entrée de la ruche. Des centaines d’abeilles tourbillonnaient autour de moi. Certaines me donnaient des avertissements en me touchant légèrement. À dire vrai, j’ai serré les dents tout au long du projet. À la fin, aucune piqûre. Anicet a donc pris une abeille dans ses doigts : « Tu ne peux pas repartir sans te faire piquer au moins une fois. » Avec un rire jaune, j’ai aussitôt décliné l’offre, conservant avec fierté mon match parfait ! 


Appareil : Canon EOS 5D MK III

Objectif : EF 100mm f/2.8 Macro USM

Exposition : 1/200s à f/14

ISO : 500