/entertainment/movies
Navigation

Rapides et dangereux fait sonner la caisse

Le succès du nouveau film de la saga redonne espoir à Hollywood

Rapides et Dangereux 9
Photo courtoisie, Universal Le 9e film de la série Rapides et dangereux a enregistré le meilleur démarrage depuis le début de la pandémie.

Coup d'oeil sur cet article

Hollywood peut dire merci à Vin Diesel et à ses complices de Rapides et dangereux 9. Le nouveau film de la populaire saga a fracassé tous les records de pandémie au box-office en récoltant 70 M$ dans les salles nord-américaines la fin de semaine dernière, des chiffres dignes de la période pré-COVID-19. 

• À lire aussi: Démarrage en trombe pour Rapides et dangereux 9 au box-office nord-américain

• À lire aussi: «Rapides et dangereux 9: la saga»: une orgie délirante

Ce début de retour à la normale s’est aussi ressenti dans les cinémas du Québec, qui ont connu leur week-end le plus achalandé depuis la réouverture des salles, il y a quatre mois. 

« Pour l’ensemble de la fin de semaine, on a fait environ 50 % de notre chiffre d’affaires habituel, ce qui représente, de loin, notre meilleur résultat depuis très longtemps, s’est réjoui hier le président des Cinémas Guzzo, Vincent Guzzo.  

« À titre de comparaison, pendant nos meilleures fins de semaine du début de l’été 2020, on réussissait à aller chercher entre 10 % et 20 % de notre chiffre d’affaires. »

Cette hausse importante au box-office québécois s’explique d’abord et avant tout par le succès monstre de Rapides et dangereux 9 qui est devenu le premier film depuis Star Wars : l’ascension de Skywalker (sorti en décembre 2019) à récolter plus d’un million de dollars à son premier week-end en salle. 

Des chiffres encourageants

En fait, Rapides et dangereux 9 a démarré en trombe dans tous les pays où il a pris l’affiche. Le film d’action mettant en vedette Vin Diesel, Charlize Theron, Michelle Rodriguez et John Cena a d’ailleurs déjà récolté plus de 400 M$ au box-office mondial – un autre record de pandémie.

Rapides et dangereux 9 n’est pas le premier film à obtenir du succès en salle depuis la réouverture des cinémas américains au printemps dernier. Sorti pendant le long week-end du Memorial Day, à la fin mai, le suspense d’horreur Un coin tranquille – 2e partie avait redonné espoir à l’industrie du cinéma en récoltant 58 M$ pendant ses quatre premiers jours à l’affiche. 

Le film de John Krasinski est devenu quelques semaines plus tard le premier film à franchir le cap du 100 M$ au box-office américain depuis le début de la pandémie. 

Selon Vincent Guzzo, les résultats des récents films hollywoodiens au box-office sont encourageants pour la suite.

« Le problème, quand on a rouvert après la première vague à l’été 2020, c’est que Hollywood avait repoussé toutes ses sorties importantes et qu’on n’avait pas de gros film américain à offrir au public, rappelle l’homme d’affaires. 

« Cette année, c’est différent. On a des sorties importantes à chaque semaine jusqu’en septembre et on sent que le public est content de revenir dans les salles. Je prédis que d’ici la fin juillet, on va arriver à 60 % de notre chiffre d’affaires. »


Les plus gros succès de la pandémie au box-office mondial

  • Godzilla vs Kong : 444 M$
  • Rapides et dangereux 9 : 404 M$
  • Tenet : 363 M$
  • Un coin tranquille – 2e partie : 248 M$
  • Cruella : 183 M$