/investigations/municipal
Navigation

Municipalité de Brownsburg-Chatham: la mairesse citée en déontologie

Catherine Trickey
Photo courtoisie Brownsburg-Chatham Catherine Trickey, mairesse de la Ville de Brownsburg-Chatham.

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse de Brownsburg-Chatham pourrait écoper d’une suspension alors que la Commission municipale du Québec lui reproche d’avoir divulgué des informations confidentielles avant le lancement d’un appel d’offres.

• À lire aussi: Municipalité de Brownsburg-Chatham: une fonctionnaire aurait volé l’argent comptant

La Commission municipale du Québec (CMQ) avait ouvert récemment une enquête sur la mairesse Catherine Trickey, à la suite d’un reportage de notre Bureau d’enquête. 

Enregistrement étonnant

Nous avions alors publié un enregistrement datant de 2019 dans lequel Mme Trickey révélait des informations confidentielles concernant un appel d’offres, trois mois avant que celui-ci ne soit officiellement lancé par la municipalité. 

On entendait la mairesse donner les dimensions et certains détails techniques liés à la construction d’une capitainerie à la marina de Brownsburg-Chatham à un citoyen de sa municipalité qui se présentait alors comme le représentant d’une compagnie de la région voulant obtenir des contrats publics. 

Interrogée par notre Bureau d’enquête, la mairesse Trickey avait admis avoir « mal agi » et s’être « trompée ». 

Elle s’est ensuite retirée temporairement de ses fonctions en mai, le temps que la lumière soit faite sur les différentes allégations la visant.

  • Écoutez l’entrevue de Danielle Pilette, professeure à l’UQAM et experte en gestion municipale

Suspension possible

Le 23 juin, la mairesse Trickey a comparu devant la CMQ. Selon la porte-parole Isabelle Rivoal, elle aurait alors indiqué qu’elle désirait enregistrer un plaidoyer de culpabilité.

La recommandation conjointe visait une suspension de 45 jours. La CMQ rendra sa décision finale le 12 août.