/finance
Navigation

Les bonis explosent chez IQ

Le nombre d’employés qui y ont droit a très fortement augmenté en 2020-2021

GEN-Conférence de presse du premier ministre François Legault
Photo d’archives, Agence QMI Le grand patron d’Investissement Québec Guy LeBlanc a reçu 100 000 dollars en boni, en 2020-2021.

Coup d'oeil sur cet article

Les bonis versés aux employés d’Investissement Québec ont plus que doublé par rapport à l’année précédente pour atteindre 8,7 millions $, selon des chiffres obtenus par Le Journal.

Au cours d’une année où IQ a enregistré un bénéfice record de près d’un milliard $, les bonis versés sont passés de 3,6 millions $ en 2019-2020 à 8,7 millions $ en 2020-2021, soit une augmentation de 141 %.

En moyenne, les employés syndiqués et non syndiqués d’IQ ont eu droit cette année à un boni accordé de 4316 $. 

Pour les gestionnaires d’IQ, le boni moyen accordé a été de 27 068 $, alors que pour les vice-présidents, il a été en moyenne de près de 87 000 $.

Le PDG Guy LeBlanc a reçu personnellement 100 000 $ en boni, selon les chiffres obtenus, soit la même somme que celle versée au grand patron d’IQ un an plus tôt.

Mieux que l’an passé

Selon Gladys Caron, porte-parole d’IQ, le transfert de quelque 400 employés du ministère de l’Économie vers Investissement Québec et la bonne performance d’IQ sont deux facteurs qui expliquent en partie pourquoi les bonis ont autant augmenté.

Rappelons qu’Investissement Québec a dévoilé au début juin un profit de 992 millions de dollars et un rendement annuel de 25 %, une performance jugée spectaculaire par le patron d’IQ.

« Les bonis versés l’année dernière avaient été moindres compte tenu de la non-atteinte de l’indicateur de rentabilité, principalement. En comparaison, les résultats financiers d’Investissement Québec ont été exceptionnels en 2020-21 », a expliqué Mme Caron.

Investissement Québec a aussi mis en œuvre une réforme de l’ex-ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon, alors que des fonctionnaires du gouvernement du Québec ont vu leurs conditions salariales grandement s’améliorer en devenant tout à coup employés d’IQ.

Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec avait dénoncé ce transfert l’an dernier, puisque les employés concernés étaient appelés à effectuer sensiblement le même travail au sein d’Investissement Québec.

Double d’employés

Selon les chiffres obtenus par Le Journal, le bras financier du gouvernement du Québec compte maintenant plus de mille employés. C’est presque le double de l’année précédente.

Interrogée à savoir sur quels critères les bonis étaient octroyés, la direction d’IQ a insisté pour dire que les critères étaient rigoureux.

Le programme de rémunération variable à court terme se compose de trois facteurs, selon Gladys Caron : la performance financière, le développement économique et la performance individuelle de chaque employé. « En ce qui a trait aux cibles de développement économique, il s’agit d’indicateurs objectifs et qui découlent du plan stratégique d’IQ », a-t-elle expliqué.

Les bonis chez Investissement Québec (IQ) en 2020-2021

  • Président 100 000 $
  • Vice-présidents 1,57 M$
  • Gestionnaires 3,17 M$
  • Employés syndiqués et non syndiqués 3,82 M$

Total 8,7 M$