/news/health
Navigation

Voici les 25 pires urgences du Québec

Les hôpitaux ont un an pour trouver des solutions et réduire leur délai d’attente pour les patients

urgence Enfant Jesus
Photo Simon Clark Les 25 pires urgences du Québec sont listées ici selon la durée moyenne de séjour à l’urgence (2020-2021), qui est l’une des variables évaluées par le MSSS pour juger de la performance. Sur la photo, l’urgence de l’hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec a établi une liste noire des 25 pires urgences qui ont un an pour réduire leur délai d’attente grâce à un plan précis de désengorgement et des suivis serrés, a appris Le Journal. 

• À lire aussi: Le ministre Dubé fait face à son plus grand défi

« Il faut que les gens apprennent à travailler différemment », croit la Dre Élyse Berger, directrice médicale nationale du préhospitalier au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). 

Malgré plusieurs réformes au cours des dernières années, les délais d’attente dans plusieurs urgences du Québec stagnent. 

Une liste des 25 pires hôpitaux a été établie par le MSSS, selon différents critères d’accès et des délais de prise en charge. 

Surtout à Montréal 

La grande majorité des hôpitaux se trouvent dans la grande région de Montréal. Déjà, 17 établissements ont été visités par l’équipe du MSSS. D’autres évaluations et des suivis auront lieu cet été et à l’automne. 

Chaque hôpital est évalué en fonction d’une centaine de critères qui touchent l’urgence, mais aussi la chirurgie et les hospitalisations. L’objectif est de désengorger chaque établissement grâce à un plan personnalisé. 

Présentement, plusieurs urgences ont une durée moyenne de séjour sur civière de plus de 20 heures, soit bien loin de l’objectif de 12 heures. D’ici un an, le MSSS exigera une amélioration de 25 % de certains indicateurs. Plusieurs suivis seront faits durant l’année. 

Dre Lucie Opatrny, Sous-ministre adjointe MSSS
CAPTURE D'ÉCRAN
Dre Lucie Opatrny, Sous-ministre adjointe MSSS

« Ça prend des objectifs intérimaires. Il faut qu’on soit d’accord pour trouver un objectif audacieux, mais faisable », dit la Dre Lucie Opatrny, sous-ministre adjointe à la Santé.  

Les médecins évalués 

Les médecins auront aussi des bulletins de performance, pour comparer leur efficacité. Une nouvelle approche bien reçue du côté de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec. 

« Il faut qu’on se réglemente à l’interne, dit le Dr Gilbert Boucher, président. Ce sont des cultures d’amélioration. Le but n’est pas d’être négatif, mais de standardiser des pratiques. » 

Même si certains employés sont sceptiques sur les résultats potentiels selon le MSSS, on assure que les objectifs sont réalisables. 

« Notre approche est collaborative et orientée sur les solutions, ajoute la Dre Opatrny. Les gens ont beaucoup à faire. Mais on ne peut pas ignorer [la situation]. Sinon, le 100 % d’occupation aujourd’hui sera de 140 % en septembre. » 

Il n’y a pas d’enveloppe budgétaire consacrée au projet de désencombrement, mais des sommes pourront être dégagées au besoin, dit le MSSS.     

  • La promesse électorale de la Coalition avenir Québec de voir un médecin en 90 minutes à l’urgence, en 2018, n’est pas atteinte à plusieurs endroits   

Liste noire des urgences  

Ces 25 hôpitaux font l’objet d’un suivi serré de l’équipe STAT (Soutien, Transformation, Accès, Terrain) du ministère de la Santé et des Services sociaux pour améliorer le temps d’attente à l’urgence

Hôpital Santa Cabrini   

  • 27 h 52 *        

Hôpital du Suroît (Salaberry-de-Valleyfield)   

  • 27 h 50        

Pavillon Albert-Prévost   

  • 27 h 29        

Institut universitaire en santé mentale de Montréal   

  • 26 h 50        

Hôpital de Saint-Jérôme   

  • 25 h 28        

Hôpital Le Royer (Baie-Comeau)   

  • 24 h 37        

Centre hospitalier Anna-Laberge (Châteauguay)   

  • 24 h 36         

Hôpital Royal Victoria (CUSM)   

  • 24 h 22        

Hôpital Maisonneuve-Rosemont   

  • 23 h 57        

Hôpital général du Lakeshore (Pointe-Claire)  

  • 23 h 53        

Hôpital Notre-Dame   

  • 23 h 48        

Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM)   

  • 22 h 49        

Hôpital Honoré-Mercier (Saint-Hyacinthe)   

  • 20 h 36      

Hôpital de Hull   

  • 20 h 20        

Hôpital de Gatineau   

  • 20 h 04      

Hôpital Charles-LeMoyne (Longueuil)   

  • 19 h 37        

Hôpital Saint-François d’Assise (CHUQ)   

  • 18 h 46       

Hôpital de L’Enfant-Jésus (CHUQ)   

  • 18 h 37        

Hôpital Pierre Boucher (Longueuil)   

  • 18 h 26      

Hôpital de Saint-Eustache   

  • 18 h 19      

Institut universitaire en santé mentale Douglas  

  • 18 h 18        

Hôpital de Lachine (CUSM)  

  • 17 h 50      

Hôpital Pierre-Le Gardeur  

  • 17 h 46        

Hôpital de Granby   

  • 17 h 38        

Hôpital de LaSalle  

  • 16 h          

*durée moyenne de séjour sur civière à l’urgence en 2020-2021, données du MSSS  

Exemple des indicateurs de performance mesurés   

  • Réorientation des patients vers les cliniques     
  • Plages horaires en disponibilités suffisantes     
  • Évaluation de la clientèle dès l’arrivée à l’urgence     
  • Mécanismes pour limiter le retour à l’urgence     
  • Priorisation des congés     
  • Délai de réponse à la consultation spécialisée     
  • Alternatives à la civière (ex : fauteuils gériatriques)     
  • Pourcentage d’admissions le jour même de la chirurgie     
  • Nombre de patients pris en charge par médecin    
  • Gestion du temps supplémentaire     
  • Bulletin de performance des médecins         

Source : MSSS