/news/society
Navigation

Crise du logement: une journée du déménagement différente cette année

Coup d'oeil sur cet article

Des familles peinent à trouver un logement où vivre alors que des milliers de logements ont changé de mains, jeudi, journée nationale du déménagement

• À lire aussi: U-Haul abandonne des clients à la veille du déménagement

À Québec, environ 40 familles demeurent dans l’incertitude quant à leur prochain lieu de résidence. À Montréal, elles sont près de 400 à avoir contacté l'Office municipal d'habitation.

D’autant plus que la demande pour l'entreposage de biens connait une forte augmentation au Québec, depuis les dernières semaines, contrairement à la demande des années passées. Pour Pierre-Olivier Cyr, président du Clan Panneton, la surchauffe immobilière, en est pour quelque chose.

«Les gens ont vendu leur maison, ils ont fait un beau coup d'argent, mais ce qui arrive c’est que présentement, ils n'ont pas nécessairement une nouvelle maison où ils peuvent déménager. Alors, ils doivent aller vivre en appartement et n'ont pas assez de place pour l'ensemble de leur mobilier alors, ils doivent planifier des entreposages. En ce moment, nos entrepôts sont à 150%», a souligné M. Cyr à TVA Nouvelles.

Embouteillages monstres

Le passage de la Rive-Nord de Québec à la Rive-Sud a été difficile tout au long de la journée. Par moment, il fallait compter au moins une heure pour atteindre le pont. Des citoyens rencontrés par TVA Nouvelles dans le quartier Saint-Sauveur à Québec étaient heureux d'être arrivés à destination après 3h de routes.

Certains avaient toutefois envisagé les embouteillages et ont changé leur itinéraire pour ne pas passer sur le pont pendant les heures de pointe.