/entertainment/movies
Navigation

«Veuve noire»: «J’ai beaucoup apprécié être la voix non dominante» - David Harbour

«Veuve noire»: «J’ai beaucoup apprécié être la voix non dominante» - David Harbour
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Seul personnage masculin d’importance du film Veuve noire, Alexei Shostakov est incarné par David Harbour qui a détaillé son personnage à l’Agence QMI.

• À lire aussi: «Veuve noire»: «Natasha est véritablement seule pour la première fois» - Scarlett Johansson

Contacté par Cate Shortland qui lui «a raconté le personnage et l’histoire, car elle n’avait pas le droit de me montrer le scénario tant que je ne m’étais pas engagé», David Harbour a été immédiatement fasciné par «cet homme imposant au corps couvert de tatouages qui a désespérément besoin de faire rire les autres».

Ancien Gardien rouge, Alexei a vieilli, grossi. «Il y a deux éléments à équilibrer dans ce genre de film. Le premier est le fait que ces personnages sont plus grands que nature et l’autre est de faire en sorte qu’on puisse s’identifier à eux. Alexei est familier. Il n’est pas dans la meilleure des formes, la vie n’a pas été tendre à son égard, il a commis des erreurs et il essaye de retrouver la gloire de ses jours passés», a souligné l’acteur.

«La chose la plus amusante d’Alexei est que, s’il n’a pas l’air d’un superhéros – il n’a pas d’abdos -, il possède une force intérieure que personne ne peut entamer et un cœur immense.»

«J’aime les personnages qui se battent, qui n’abandonnent pas. Un homme que j’aime beaucoup est le boxeur Tyson Fury, champion du monde poids lourds. Il a été malade, il a pris une pause, n’a plus rien fait. Puis, il est revenu et est devenu champion du monde. Il a encore des poignées d’amour, et c’est le genre d’homme que je trouve très intéressant.»

En préproduction, l'acteur a participé à «l’élaboration des tatouages qui couvrent tout le corps d’Alexei. Nous avons pris des tatouages de prisonniers russes. Même si on ne peut pas les voir en détail, certains sont des "œufs de Pâques". Celui du cou est le visage de Rachel Weisz et celui sur le doigt est Karl Marx. Il y a également un portrait de Lénine.»

Et, parlant de Cate Shortland, première femme à réaliser entièrement un long métrage de l’UCM, David Harbour a insisté sur ce qu’il avait apprécié de son travail.

«Si je dois en faire une généralisation, oui, le travail sur le plateau était plus collaboratif, plus calme, car nous nous arrêtions pour nous ménager des moments créatifs. Les réalisateurs veulent tout le temps "pousser" plus. J’ai beaucoup aimé. J’ai beaucoup aimé être l’"outsider" au milieu de la réalisatrice et des trois actrices principales. J’ai beaucoup apprécié être la voix non dominante. C’était une expérience très agréable.»

Veuve noire déboule dans les salles obscures de la province ainsi que via Disney+ en accès premium dès le 9 juillet.