/entertainment/movies
Navigation

«Veuve noire»: «Natasha est véritablement seule pour la première fois» - Scarlett Johansson

«Veuve noire»: «Natasha est véritablement seule pour la première fois» - Scarlett Johansson
Photo courtoisie Disney

Coup d'oeil sur cet article

On a fait sa connaissance dans «Iron-Man 2» en 2010 et on l’a vue pour la dernière fois dans «Avengers: phase finale» en 2019. Elle, c’est Natasha Romanoff, alias Veuve noire, incarnée par Scarlett Johansson. 

• À lire aussi: «Veuve noire»: «J’ai beaucoup apprécié être la voix non dominante» - David Harbour

Avec le long métrage qui lui est entièrement consacré, les studios Marvel continuent à la fois d’offrir des films se concentrant sur la genèse des personnages et, après «Capitaine Marvel» en 2019, d’accorder enfin aux superhéroïnes la place qui leur revient.

Un an plus tard que prévu, pour cause de pandémie, Scarlett Johansson effectue son retour tant attendu sous les traits de Veuve noire, espionne russe aux habiletés physiques impressionnantes. On y découvre son enfance avec son «père», Alexei Shostakov (David Harbour) alias Gardien rouge, sa «mère» Melina Vostokoff (Rachel Weisz) alias Iron Maiden et sa «sœur», Yelena Belova (Florence Pugh).

Veuve noire aura également, dans ce film qui se déroule après «Capitaine America: la guerre civile», à affronter Taskmaster, ennemi qui contrôle la fameuse Chambre Rouge, là où sont formées celles qui deviennent «veuves noires».

Un savant mélange

Le patron de Marvel, Kevin Feige, qui a commencé à discuter de la possibilité d’un film entièrement consacré à Veuve noire avec Scarlett Johansson dès 2010, a soigneusement étudié la manière dont le long métrage «Veuve noire» pourrait être intégré au UCM.

«Nous étions conscients qu’il y avait une longue période de sa vie à propos de laquelle on ne sait rien. Je ne parle pas seulement de son enfance, mais aussi de la période entre "La guerre civile" et "Avengers: la guerre de l'infini". C’est cette dernière qui nous paraissait idéale pour en savoir plus sur son présent, mais aussi son passé tout en donnant des indices sur ce qu’elle laisse en héritage pour l’avenir», a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à laquelle l’Agence QMI a assisté.

L’Australienne Cate Shortland est à la barre du long métrage au budget de 200 millions $ US. Elle a été choisie au terme d’un long processus de la part des studios Marvel. La cinéaste a tenu à donner à «Veuve noire» une dimension émotionnelle en plus des scènes d’action époustouflantes qui plairont aux «fans» de la franchise.

«Dès le début, nous savions qu’il fallait aborder deux sujets: Natasha en tant que personne et ce qui lui était arrivé, car lorsque le film commence, elle est complètement seule. Je tenais aussi à ce que "Veuve noire" soit amusant. J’y ai pensé comme à un manège. Et j’ai également toujours pensé que ces deux éléments se mélangeraient naturellement», a-t-elle dit.

«Nous ne voulions surtout pas que le traumatisme de son passé alourdisse le propos, mais au contraire, nous souhaitions répondre aux questions [soulevées par les films antérieurs] et c’est ce que nous avons fait avec humour.»

«Natasha est véritablement seule pour la première fois, a souligné Scarlett Johansson. Elle a toujours fait partie de quelque chose, la Chambre Rouge, S.H.I.E.L.D puis les Avengers. Parce qu’elle est déséquilibrée par une personne de son passé, une force de la nature, pleine de vie, mais également un danger. Et Natasha est perdue. On ne l’a jamais vue comme ça et c’est génial de pouvoir explorer cet aspect. Elle est remplie de doutes.»

Yelena, la «sœur» de Natasha, est incarnée par Florence Pugh, nommée aux Oscars pour sa prestation dans «Les quatre filles du docteur March». Elle effectue une entrée très remarquée dans l’UCM.

«C’était évident, dans le scénario, que Natasha et Yelena possèdent une connexion, une relation très étroite. Et, malgré ses habiletés, elle demeure la petite sœur fatigante qui dit les bonnes choses aux mauvais moments.»

L’actrice de 25 ans s’est également souvenue de sa première journée de tournage, passée «à faire envoyer Scarlett dans un mur, à me faire exploser le crâne dans un évier. Il n’y a pas de meilleure manière de briser la glace que de se battre contre Scarlett Johansson!»

Kevin Feige a quant à lui mentionné que si l’intérêt des cinéphiles pour Veuve noire ne se dément pas, c’est que «Scarlett Johansson est une actrice extraordinaire. Avec chaque nouvelle apparition du personnage, on en voyait plus et on en savait plus, de fait, on voulait en voir plus et en savoir plus».

«Veuve noire» déboule dans les salles obscures de la province ainsi que via Disney+ en accès premium dès le 9 juillet.