/news/currentevents
Navigation

Un meurtre inquiétant dans un quartier bien tranquille

Des voisins ont entendu avec surprise des coups de feu samedi en fin d’après-midi

FD-HOMICIDE-SUD-OUEST
Photo Agence QMI, Thierry Laforce Le corps d’un jeune homme de 21 ans a été trouvé sans vie dans sa voiture (celle de gauche), recouverte de bâches pour préserver la scène de crime.

Coup d'oeil sur cet article

Le meurtre par balles d’un jeune de 21 ans dans le stationnement d’un quartier tranquille de Montréal samedi soir inquiète le voisinage, qui était toujours sur ses gardes dimanche. 

« C’est inquiétant, en plein jour comme ça. Des enfants auraient pu être dehors en train de jouer », souligne Mélanie Hébert, une voisine et maman de trois enfants, dont une de 21 ans.

Samedi, vers 18 h 30, un jeune homme de 21 ans a été trouvé sans vie dans son véhicule stationné vis-à-vis de la rue Workman, près de Canning, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal. 

Environ une heure plus tôt, des voisins avaient entendu retentir quelques coups de feu sans savoir d’où ils provenaient. Comme ils habitent près du canal Lachine, plusieurs ont d’abord cru à des feux d’artifice. 

« J’en ai entendu trois, soutient un voisin qui a demandé l’anonymat. Je n’ai pas bien dormi cette nuit. Ça m’inquiète. »

Choquée et inquiète

Une autre voisine qui n’a pas voulu s’identifier par crainte de représailles hésitait à ouvrir la porte au Journal après ce qui s’était passé la veille. 

Après plusieurs regards au travers des rideaux, elle a doucement entrouvert la porte. 

« Ça m’a choquée. Ça m’inquiète, je suis beaucoup plus sur mes gardes, lâche la quinquagénaire, qui habite le coin depuis plus de 20 ans. C’est très calme habituellement. On entend les oiseaux qui chantent. »

Une passante qui promenait son chien n’a pas su cacher sa surprise en apprenant la nouvelle. 

« C’est vraiment un voisinage calme. Il ne se passe jamais rien. C’est assez inattendu. Mais ça ne m’inquiète pas vraiment par contre, tempère Susan, 29 ans. J’ai l’impression que c’est une histoire de conflit. »

Tour à tour, des proches du défunt sont passés se recueillir à leur manière sur les lieux, mais n’ont pas voulu confirmer l’identité du jeune homme. 

« Il a dit qu’il visitait un ami, je ne sais pas ce qui s’est passé », a laissé tomber le père de la victime, venu observer les éclats de vitre sur le sol. « Sa mère se demandait où il était », poursuit-il en reniflant. 

Un ami s’est arrêté en voiture devant le stationnement, le temps d’écouter une chanson à plein volume. 

« Je ne sais pas pourquoi lui, pour être honnête. C’était un bon gars », a-t-il soufflé, les larmes aux yeux. 

Les policiers ont fait plusieurs rondes sur place dimanche, mais le Service de police de la Ville de Montréal n’a pas voulu dire si c’était pour rassurer le voisinage ou recueillir plus d’informations. 

L’enquête est toujours en cours pour comprendre les motifs de ce 11e homicide à survenir à Montréal cette année. 

À VOIR AUSSI...