/opinion/columnists
Navigation

Pouvons-nous être chez nous au Canada?

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois ont-ils le droit de se gouverner comme ils l’entendent ?

Y a-t-il de la place, en Amérique du Nord et au sein de la fédération canadienne, pour une autre façon de concevoir le vivre-ensemble, ou le multiculturalisme est-il la seule et unique façon « moralement acceptable » de gérer la diversité dans cette partie du monde ?

Voilà la grande question existentielle que les nombreuses chroniques haineuses récemment publiées sur le Québec nous amènent à nous poser. 

L’INTERCULTURALISME EST UN HUMANISME

Pour les militants racialistes et anticolonialistes, être contre le multiculturalisme, c’est être contre la diversité.

Or, c’est faux. 

C’est comme dire : « Être conservateur, c’est être contre la démocratie. Il n’y a qu’une façon d’être réellement démocrate, c’est de voter à gauche ! »

Tout comme la gauche n’est pas l’unique dépositaire et l’unique héritière des valeurs de la démocratie (on peut parfaitement être démocrate et voter à droite), le multiculturalisme n’est pas la seule façon de gérer la diversité. 

C’est une façon parmi tant d’autres. 

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau au micro de Danny St Pierre sur QUB radio:

On peut être contre le multicultu-ralisme tout en trouvant que la diversité culturelle est une richesse pour notre société !

Mais pour les éditorialistes et les chroniqueurs canadiens-anglais qui, depuis quelque temps, ne cessent de vomir sur le Québec, si tu es contre le multiculturalisme, si tu remets en question la politique officielle du gouvernement canadien en ce qui a trait au vivre-ensemble, et si tu veux gérer autrement les rapports entre les minorités ethnoculturelles et la majorité, tu es nécessairement contre toute forme de diversité !

Ce n’est pas seulement faux. C’est idiot. 

Idiot et d’une indécrottable mauvaise foi. 

L’interculturalisme n’est pas une politique fasciste ! Ce n’est pas une politique raciste !

C’est une façon tout aussi respectable que le multiculturalisme de gérer la diversité !

C’est juste... une autre façon de faire, c’est tout ! Une autre façon de concevoir la vie en société !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LE QUÉBEC EST-IL SOLUBLE DANS LE CANADA ?

Quoi qu’en disent les adeptes du professeur Amir Attaran, les lois 21 et 96 ne sont pas des attaques frontales contre la diversité.

Ce sont des dispositions légales qui nous permettent de gérer la diversité AUTREMENT. 

Ce qui nous amène à la question quiz la plus importante de toutes.

Une question qui devrait, si on se respectait un tant soit peu, décider de notre avenir, de l’avenir de la société et de la culture québécoises...

Si, pour les Canadiens, tout ce qui s’éloigne de près ou de loin du multiculturalisme est moralement inacceptable, serions-nous prêts à quitter la fédération canadienne pour pouvoir gérer notre diversité culturelle d’une façon qui se rapproche plus de nos valeurs ? 

Ce n’est pas une petite question accessoire.

C’est une question fondamentale. Qui touche au cœur même de ce qu’on pourrait appeler l’expérience québécoise. 

Si on ne peut pas être NOUS au sein du Canada, serions-nous prêts à sortir du Canada pour être NOUS chez nous ?

UNE EXPÉRIENCE

Actuellement, une expérience se déroule au Québec.

Une expérience sur le vivre-ensemble, qui est différente de tout ce qui se fait en Amérique du Nord.

Peut-on, oui ou merde, mener cette expérience à terme au sein du Canada ?