/news/provincial
Navigation

Bruno Marchand promet d’investir en protection du patrimoine

Le chef de Québec forte et fière réagit au rapport du VG

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Candidat à la mairie de Québec, Bruno Marchand

Coup d'oeil sur cet article

Le candidat à la mairie Bruno Marchand critique la gestion du patrimoine par l’administration Labeaume et promet d’investir les ressources nécessaires pour protéger les « trésors du patrimoine de Québec ».

• À lire aussi: Ville de Québec: la candidate à la mairie se défend de négliger le patrimoine

• À lire aussi: Québec protège mal ses trésors

• À lire aussi: Même après les ratés de la tuerie du Vieux-Québec, les systèmes de communication d’urgence sont sécuritaires, selon le VG

« Le Vérificateur général dit qu’il y a un problème. C’est difficile de concilier le fait que les acteurs au pouvoir, Mme [Marie-Josée] Savard entre autres, viennent nous dire qu’il n’y a pas de problème », a réagi le candidat à la mairie et chef de Québec forte et fière, Bruno Marchand.

Il estime que l’administration en place doit être « imputable » de ce qui s’est fait dans les dernières années. La veille, la candidate et dauphine du maire Régis Labeaume, Marie-Josée Savard, s’était défendue d’avoir négligé le patrimoine. Or, le VG a affirmé dans son rapport récent que des démolitions d’édifices à valeur patrimoniale étaient survenues par manque de connaissance de la Ville sur leur état et leur valeur.

Les citoyens « déçus »

Pour M. Marchand, ce rapport révèle un problème. « Les citoyens sont déçus de voir comment le patrimoine est géré présentement. Ils sont déçus de voir tomber des endroits, des lieux, des maisons, des bâtiments sous le pic des démolisseurs. Alors qu’on aurait pu les protéger. C’est ce que le VG dit. »

La protection est une question de ressources, convient le politicien, et il affirme que son équipe et lui mettront les ressources nécessaires, s’ils sont portés au pouvoir. « On va prendre les moyens qu’il faut pour arriver aux résultats. Les résultats actuellement sont insuffisants. »

Deux nouveaux candidats

Mélissa Coulombe-Leduc et Éric Courtemanche-Baril (à l'avant) ont annoncé leur candidature pour l'équipe de Bruno Marchand, Québec forte et fière.
Photo Stéphanie Martin
Mélissa Coulombe-Leduc et Éric Courtemanche-Baril (à l'avant) ont annoncé leur candidature pour l'équipe de Bruno Marchand, Québec forte et fière.

M. Marchand a présenté jeudi deux candidats : le commerçant Éric Courtemanche Baril, dans Chute-Montmorency–Seigneurial, et Mélissa Coulombe-Leduc, dans Cap-aux-Diamants.

Cette dernière est directrice à l’agence-conseil TACT et présidente du conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste. Dans son quartier, où elle habite avec sa famille, elle identifie différents enjeux auxquels elle veut s’attaquer : la mobilité active, la baisse de la circulation de transit, le verdissement et l’apport de commerces de proximité. 

Elle milite pour la parité en politique et la présence des femmes et des parents de jeunes enfants, afin de porter leurs priorités sur la scène municipale.

Pas un « one-man-show »

Éric Courtemanche Baril est un entrepreneur qui possède le Marché Tradition, dans Saint-Roch, et qui exploite avec sa mère et son frère une boutique culinaire dans le même quartier. Entraîneur de soccer et impliqué dans diverses organisations, il a affirmé jeudi qu’il a choisi le parti de Bruno Marchand parce que « ce n’est pas un one-man-show ». 

L’homme d’affaires a déjà milité en politique, notamment comme directeur de campagne pour une ancienne conseillère d’Équipe Labeaume, Chantal Gilbert. Il a choisi de ne pas poursuivre avec le parti qui lui succède, Équipe Marie-Josée Savard.À VOIR AUSSI: